Document sans titre
Document sans titre
  Document sans titre
Login :
Passe :
 
Retour à l'accueil Être Enseigné Être informé E-Services Forum de Discussions Espace Membre

     
Enseignements Exhortations Articles Audios Proposer une ressource  
     
  Vous êtes ici : Accueil > Être Enseigné > Affaires de femmes > Enseignements > L'abus émotionnel et psychologique  
     
Document sans titre
  Document sans titre Entre époux - Le Dieu d'ordre de (Bernard Scheidegger)
Les Rubriques
Enseignements
Des enseignements sur divers thèmes...
Exhortations
Courtes et édifiantes...
Enseignements Audio
Des sons mp3 sur le mariage et les fiançailles..
Articles
Traiter des sujets d'actualité ou des sujets divers...
Proposer une ressource
Poster vos enseignements, vos exhortations et vos articles sur le mariage et les fiançailles...

LES CATEGORIES
Affaires d' hommes ()
Affaires de femmes ()
Astuces pratiques ()
Célibat ()
Famille ()
Fiançailles ()
Jeunes ()
Mariage ()
Nuit de Noces ()
Sexualité ()
Témoignages ()
Traditions et Coutumes ()
Vie de couple ()
Document sans titre

Document sans titre
 
Catégorie : Affaires de femmes
L'abus émotionnel et psychologique
Posté le 21-06-2010 | 3400 lecteurs | 1 commentaires

J’ai rencontré cet homme qui devint le père de mes enfants dans un camp de vacance. Il enseignait la classe des ados. Moi j'étais dans sa classe. Cet été là il enseignait sur les fréquentations. Ce qui m’a surtout attiré est le fait que je n'avais pas l'habitude d'entendre des garçons parler de la bible! Il semblait vraiment la connaître.

Nous avons correspondu par écrit environ un mois avant de se fréquenter, ensuite, ce fut moins de 2 mois avant qu'il mentionne que j'étais celle qu’il voulait, mais nous nous sommes fréquentés 2 ans avant de nous marier, car je n'avais que 16 ans et on devait attendre que j'en aie 18. Je m’étais bien rendu compte qu’il était un abuser et manipulateur. Et même si je m’en étais rendu compte je l’ai épousé quand même, parce que je sentais que je n'avais pas le choix. Il disait souvent qu'il était un homme de Dieu, que beaucoup de gens lui en voulaient pour cela, que Satan s'en prenait à lui parce que Satan n'aime pas les hommes de Dieu. Je le croyais. Je me sentais coupable de douter qu’il soit un homme de Dieu.

Je ressentais déjà tous ses abus, mais je le croyais; que c’était la faute de Satan, qui n’aime pas les hommes intègres, car il se disait humble et intègre. Je priais tous les soirs pour que le Seigneur m’enlève tous doutes. J’avais des doutes sur lui, des doutes sur moi-même… peut-être était-ce moi qui exagérait? Peut-être était ce moi qui étais trop sensible. Je l’ai marier en sachant qu’il serait un mari difficile à plaire. Je me sentais prise et engagée au point qu’une annulation de mariage me semblait impossible. Tout de suite après le mariage, son attitude froide et, en fait, ce qu’il était d’habitude n’était qu’amplifié, car, comme il a dit à mes parents le soir même du mariage, j’étais à lui maintenant… Je portais son nom… L’abus et la dictature suivi son cours, mais beaucoup plus profondément et intimement maintenant que nous étions mariés, car il avait maintenant tous les droits en tant que mari « chef » de famille.


Il m’empêchait d'avoir des contacts personnels avec ma famille ou amis. Je devais lui demander pour tout incluant pouvoir prendre une douche. Que tout devait être parfait dans la maison jusqu’à ne pas laissé d'ustensile sale dans l'évier ! Être celle qui fait tout pour les enfants seules. Je devais lui demander avant d'aller acheter du lait etc. Et aussi avoir une liste de loi, comme de rentrer au plus tard que 5 heures pm même si j’allais prendre une marche avec les enfants. Il me traitait d'insoumise, de femme rebelle, de marcher avec Satan, de ne pas faire la volonté de Dieu, d'être un mauvais exemple pour les enfants


Je n'étais pas heureuse, mais, avec tout ce qu’il disait, je croyais que je remplissais mon rôle de femme soumise. Je vivais cela très difficilement et je ne pouvais pas en parler à personne car il était pasteur à ce moment, donc très dur de parler contre son mari et encore plus s’il est le pasteur. Dans le fond de moi-même, je savais que c’est lui qui n’avait pas de sens, mais je me doutais quand même et mon mental était totalement sous son contrôle. Je l'écoutais sans rien dire.


Lorsque tu m’as contacté pour t’aider à faire un site sur la violence conjugale, Carole. J’ai tout de suite accepté. Car cela faisait longtemps que je voulais faire une étude là-dessus pour étudier mon propre "cas". Je savais que je n'étais pas la femme qu’il disait que j'étais. Je suis douce, simple, je ne cris jamais, je n'insulte pas. Je n'ai jamais rien demandé de cet homme la, je ne demande même pas qu’il enlève ses bottes avant d'entrer. Je suis le genre de femme qui est contente de rien et qui ne demande ni ne s'attend à rien de son mari. Je savais qu’il n'avait pas raison de me dire que j'étais rebelle et insoumise. Donc faire les études m'a aidé à me le confirmer davantage. Ta demande ma donné le coup de pied que j’avais besoin pour commencer ces études. Je dirais que Dieu savait nos besoins et c’est servi de l'autre pour l'autre, je dirais aussi, que faire les études que tu m’as demandées mon ouvert les yeux. Donc si tu ne m'avais pas demandé de l'aide pour créer le site cela aurait pris un peu plus de temps avant que j’aie le courage de retrouver confiance en moi-même assez pour dire « je suis une bonne femme, je ne suis pas ce qu’il m’accuse » donc, sans cette assurance, j’aurais pris plus de temps à partir.

Après que je suis revenu de l’avoir laisser en août la première fois, il couchait sur le divan. Il venait au milieu de la nuit prendre ce qu’il voulait sexuellement et après ça retournait sur son divan. Et nous sommes allés voir un thérapeute chrétien.

Le thérapeute m’a dit que Monsieur X était un psychopathe à son avis et que je devrais le laisser pour de bon un jour. Qu’il n'allait pas changer! Après 3 rendez-vous, monsieur x a annulé nos rendez-vous avec lui, car il en voulait un qui prendrait son côté a lui. On en a vu un autre vers décembre, il était plus mou celui-là mais ne m'a jamais rencontrer seule. Monsieur x parlait tout le temps et répondait à toutes les questions à sa façon mais le conseiller a vu son jeu quand même, on a vu se conseiller jusqu’au jour ou je me suis sauvé.


Quoiqu'il ne m’a jamais battue, la seule fois ou cela a été physique c’est quand il a poussé ma chaise où j'étais assise dessus, car je tapais son sermon et il était fâché car je n'avais pas fini à l'heure qu’il m’avait dis de finir.

Je l'ai quitté pour de bon 2 jours plus tard. J’avais pas planifié de le laisser ce jour là. J'avais appelé Monsieur X ou il travaillait pour demander si je pouvais aller chercher du lait. Il n'était pas là. Donc j'ai habillé les enfants et je suis allé en chercher. Mais en arrivant pour payer j'ai vu qu’il avait encore été dans ma sacoche et enlevé ma carte de guichet….


C’est là que ça ma cliqué, ce moment-là que ça n'avait pas de bon sens.
J'ai jamais rien acheté, c’est pas comme si j'avais déjà acheté un manteau de fourrure. Je devais lui demander la permission pour acheter du lait pour mes enfants et il m'enlevait ma carte de guichet quand il n'était pas content.
C'était un lundi ça. Et c’est le samedi soir qu’il m'a poussé car son sermon était en retard. Il ne m’avait pas parlé depuis ce soir là, il boudait, il ne mangeait pas mes repas. Il m'ignorait totalement.

Donc ce samedi soir là, je lui avais fait un sourire involontaire quand il m’a dit " cette semaine, je vais vendre le lit et en acheter 2 lits simples" j'avais trouvé ça drôle qu’il pense que ça me dérange car rendu-la moi j'aimais mieux pas coucher avec. Lundi, j'ai laissé mon lait pas payé sur le comptoir du magasin et je me suis dit "je ne retourne pas chez nous" j'ai marché, je ne sais pas trop ou dans la ville. Je ne connaissais personne sauf les gens de l'église donc j'étais assez mal prise. J'ai marché 3h pour aller chez ma meilleure amie. Je savais qu’elle me comprendrait. Mais ils n'étaient pas là. J'ai marché une heure de plus et là j'ai été chez un des anciens. C e jours là ma propre conscience a fini par être plus forte que ses paroles. Je n’avais pas planifié du tout de partir et oui je sais que c’est Dieu qui m'a conduit.

Dieu m’a délivré de cela je lui rends toute la gloire!!! Mon coeur fut rempli d’une paix que je ne peux expliquer. Je devins humaine à nouveau, je me suis permis d’avoir mes propres sentiments, être moi, tout simplement. Surtout, j’avais compris que l’abus n’a pas besoin d’être physique pour détruire.

Un an après mon départ, j’ai rencontré un homme avec qui j’étais déjà seulement amie. Nous sommes tombés amoureux l'un de l'autre. J’étais dans les procédures de mon divorce et je savais que le temps n’était pas le meilleur. Nous sommes tombés et je me suis retrouvée immédiatement enceinte. Nous nous sommes repentis devant Dieu d’avoir été faibles. Lorsque j’ai vu le test positif, nous avons pleuré tous les deux. C’était une joie et une tristesse en même temps. La tristesse d’avoir fait de la peine à Dieu et aux chrétiens, mais la joie d’un enfant d’amour est naître. Malgré notre faute, nous avons décidé de continuer dans la volonté de Dieu, de ne pas vivre ensemble.

J’ai vu la Grâce de Dieu sous toutes ses formes. J’avais marié un pasteur, étant vierge et remplie de bonne volonté, j’avais tout fait pour plaire à Dieu et mon mari. Dieu m’en avait délivré par sa Grâce. J’étais tombé, Dieu avait décidé que je sois enceinte. Peut-être savait-il que j’avais besoin de vivre cette différente forme de Grâce. Peut-être fallait-il que je sois humiliée, jugée et condamnée pour moi-même pour voir exercer la Grâce merveilleuse du Seigneur envers d’autre?

J’aime mon Sauveur plus que tout. J’ai vu son amour et sa bonté, sa douceur et sa miséricorde, plus que j’aurais jamais pensé la voir. Il ne m’a pas abandonné quand je souffrais avec un homme. Et il ne m’a pas abandonné quand j'ai commis un péché grave avec un autre.


Aujourd’hui je suis remariée et très heureuse avec le père de ma fille. Elle s’appelle Grâce…. Et pleine de grâce elle est!



L'ABUS: J'aimerais ajouter que l'abus n'a pas besoin d'être physique pour détruire. Trop de femmes, comme moi, pensent qu'elles ne sont pas abusées car elles ne se font pas battre, mais l'abus émotionnel et psychologique est aussi néfaste et détruit autant.

Dieu vous bénisse!!


MOT DE DONALD SORO SUR CE TÉMOIGNAGE
------------------------------------------
A cause de ce genre de risques, il est vraiment important de prendre le temps de choisir l'homme ou la femme de sa vie. Car le divorce n'est pas de Dieu. Cet pasteur, ne trompait pas sa femme, mais ce que cette femme vivait était horrible et difficile à supporter.
Elle a certes fait des erreurs, mais son envie de plaire à Dieu et son esprit de repentance lui ont permis de rester auprès de Dieu.
On ne se marie pas à n'importe qui. Prenez le temps de bien étudier le caractère de celui ou celle que vous voulez marier, c'est important. Laissez-vous guider avec patience par Dieu dans le choix du conjoint.

Source : http://fraternite2002.org/dieufemmeabus/elisabeth.htm
Catégorie : Affaires de femmes
princesseedma , aiment cet article
De la même catégorie
1 Commentaires
Crystelle
Laissez-vous guider avec patience par Dieu dans le choix du conjoint.
Ta dernière phrase attire plus mon attention et me fais énormement de bien, j'aime beaucoup ce témoignage si enrichissant. God bless, Donald
Posté par Crystelle le 07-07-2010 à 18:30:45
Document sans titre

Connectez-vous pour utiliser ce service !
Login :
Passe :
   
Document sans titre
IDÉES MARIAGE
   
42 connectés actuellement
Document sans titre
Séminaire ITONDA V2.0 - Veux-tu te marier? Comment te prépare-tu?

Aléatoires
Comment évolue le désir de l'homme pendant la grossesse.
Articles
Faire durer le mariage – quels sont les clés ?
Enseignements
Organiser son mariage sans se ruiner
Articles
Couples: Tordez le cou à la routine!
Enseignements
Il me dit qu’il a besoin d’espace!
Articles
Forum de Discussions
BONJOUR
0 réponses
BONJOUR
0 réponses
BONJOUR
0 réponses
Mots Clés
Document sans titre   Cartes de Voeux    Mariage    Bonheur    Volonté de Dieu    Vie de Couple    Homosexualité    Fiançailles    Amour    masturbation    Impudicité 

 

Document sans titre
Portail AMOUR CHRETIEN • Le Portail Chrétien Spécialement dédié au Mariage !
contact@amourchretien.com www.amourchretien.com
© AMOUR CHRETIEN 2009 • Tous droits réservés • Design ChristDoWeb
Nycodem.net
ChristDoWeb.Com