Document sans titre
Document sans titre
  Document sans titre
Login :
Passe :
 
Retour à l'accueil Être Enseigné Être informé E-Services Forum de Discussions Espace Membre

     
Enseignements Exhortations Articles Audios Proposer une ressource  
     
  Vous êtes ici : Accueil > Être Enseigné > Mariage > Enseignements > Comment Réuissir son Foyer?  
     
Document sans titre
  Document sans titre Solutions aux difficultés rencontrées dans le mariage de (Paul Mbunga Mpindi)
Les Rubriques
Enseignements
Des enseignements sur divers thèmes...
Exhortations
Courtes et édifiantes...
Enseignements Audio
Des sons mp3 sur le mariage et les fiançailles..
Articles
Traiter des sujets d'actualité ou des sujets divers...
Proposer une ressource
Poster vos enseignements, vos exhortations et vos articles sur le mariage et les fiançailles...

LES CATEGORIES
Affaires d' hommes ()
Affaires de femmes ()
Astuces pratiques ()
Célibat ()
Famille ()
Fiançailles ()
Jeunes ()
Mariage ()
Nuit de Noces ()
Sexualité ()
Témoignages ()
Traditions et Coutumes ()
Vie de couple ()
Document sans titre

Document sans titre
 
Catégorie : Mariage
Comment Réuissir son Foyer?
Posté le 16-09-2010 | 2949 lecteurs | 0 commentaires

Le mot réussite est un slogan de notre civilisation occidentale. Poussés par notre environnement et notre éducation nous sommes continuellement appelés à rechercher la réussite dans tout ce que nous faisons (dans nos professions, dans le sport, en politique, dans nos vies personnelles). C’est une motivation primordiale. La réussite aux yeux de Dieu cependant, se mesure souvent d’après des normes très différentes des nôtres. Dieu me l'a fait comprendre d’une manière très personnelle. J’ai entendu un jour un collègue pasteur définir un expert comme "un homme loin de chez lui avec une valise". Etant donné que je voyageais beaucoup et que j’avais ma valise avec moi, j’étais, selon cette définition, un expert. Cependant, pendant que je méditais sur cela un jour, le Seigneur parla à mon esprit par ces mots, "Il se peut que tu voyages dans le monde entier avec ta valise et que tu prêches à des milliers de personnes et que tu les fassent affluer vers l’autel à la fin de tes sermons, mais si ta maison n’est pas en ordre - à mes yeux, tu es un échec."Désirant très fort être une réussite aux yeux de Dieu, je pris cela à coeur. Le résultat fut que je commençai à voir mon foyer et mes responsabilités parentales d’une autre manière.

"Je vous écris, pères"

En 1 Jean 2:13 l’apôtre dit, "Je vous écris, pères. . . ." Permettez-moi de faire de même à votre encontre. Permettez-moi d’être très direct avec chacun d’entre vous : vous pouvez réussir dans tous les domaines de votre vie, mais si vous échouez en tant que père, alors aux yeux de Dieu vous êtes un échec dans la vie en général.

En Ephésiens 6:4 Paul résume en un seul verset les premières responsabilités des pères: "Et vous, pères, n'irritez pas vos enfants, mais élevez-les en les corrigeant et en les instruisant selon le Seigneur" et dans Colossiens 3:21 il répète l’avertissement initial "pères, n'irritez pas vos enfants" mais en ajoutant "de peur qu’ils ne se découragent." Les mères, bien entendu, sont intimement impliquées dans le soin et dans l’éducation apportés aux enfants. Cependant, la responsabilité première repose sur les pères.

Un père a deux obligations envers ses enfants: tout d’abord, la communication, et ensuite l’éducation. L’ordre est important. Si les canaux de communication entre père et enfants ne sont pas ouverts, alors le père sera lésé dans sa tâche éducative. Il n’est pas suffisant pour un père de donner des instructions. Les enfants doivent aussi être en état de vouloir les recevoir.

Dans le but de maintenir la communication, un père doit se prémunir contre deux attitudes opposées chez ses enfants: l’une d’elle est la rébellion, et l’autre le découragement. Pour cela il doit accorder du temps et de l’attention à chacun de ses enfants. Il doit considérer chacun de ses enfants comme ayant une personnalité individuelle. Dans une famille, il n’y a pas deux enfants qui se ressemblent. La discipline qui va faire du bien à l’un, écrasera l’autre. Un enfant recevra une correction d’une certaine manière qui chez un autre provoquera tout bonnement la rébellion.

Dans mes fréquentes séances de conseil pour adultes, j’ai découvert que la plupart de leurs problèmes pouvaient remonter à une situation dans laquelle un père (par colère ou par indifférence) avait irrité ou blessé son enfant.

Le foyer est le centre

Ce n’est pas seulement le Nouveau Testament qui fait reposer la responsabilité sur les pères. Le même principe est établi dans toute la Bible. Dans toutes ses ordonnances sur le sujet, Dieu a décrété que la vie spirituelle de son peuple serait centrée sur leur foyer. Deutéronome 11:28-21 s’adresse très clairement à nous en tant que parents à ce propos:

Mettez dans votre coeur et dans votre âme ces paroles que je vous dis. ... Vous les enseignerez à vos enfants, et vous leur en parlerez quand tu seras dans ta maison, quand tu iras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras. Tu les écriras sur les poteaux de ta maison et sur tes portes. Et alors vos jours et les jours de vos enfants, dans le pays que l'Éternel a juré à vos pères de leur donner, seront aussi nombreux que les jours des cieux le seront au-dessus de la terre.

Dieu place sur nous, en tant que parents, la responsabilité d’enseigner sa Parole et ses voies à nos enfants, dans le cadre familial. Cette responsabilité ne peut être déléguée à une quelconque institution religieuse – le temple, l’église ou l’école du dimanche. Elle ne peut pas non plus être confiée à une classe professionnelle spécifique – prêtres, pasteurs ou moniteurs d’école de dimanche. En tant que parents, nous devons instruire nos enfants à la maison sur les paroles et les voies de Dieu.

Il ne s’agit pas simplement d’élever un "autel familial" ou d’accomplir des "dévotions familiales collectives". Pour qu’elles soient efficaces, l’instruction et la discipline spirituelles doivent être permanentes. Dieu dit "quand tu te coucheras et quand tu te lèveras." Cela couvre tout le temps que nous passons en éveil. Il nous appartient d’inclure l’enseignement de la parole de Dieu dans nos activités quotidiennes au sein même de notre foyer.

Le défunt Dr. V. Raymond Edman, qui fut en son temps président du Wheaton College, écrivit un jour: "Lorsque je regarde en arrière sur la façon que j’ai eue d’éduquer mes enfants, si je devais recommencer, je passerais plus de temps avec eux dans des activités non religieuses." Il avait compris que les souvenirs les plus tenaces des enfants lorsqu’ils sont adultes, sont ceux des moments informels passés ensemble. La vraie communication avec un enfant, ne se fait pas en cinq minutes. Souvent avec les enfants, les choses les plus importantes se disent aux moments où vous vous y attendriez le moins (de manière désinvolte et instantanée). Si le contexte des contacts décontractés n’existe pas, ces choses ne seront jamais dites.

Le ciel sur la terre

En méditant sur le passage de Deutéronome 11:18–21 dans la version anglaise King James, je fus saisi par cette phrase: "que le seront les jours des cieux sur la terre." (traduction littérale de l'anglais, n.d.t.) Nous entendons souvent les gens parler de manière extravagante à propos du "ciel sur la terre", mais je n’avais pas réalisé que cette expression était tirée de la Bible. J’étais encore plus surpris de découvrir que cela s’applique ici à la vie familiale du peuple de Dieu. Combien de foyers chrétiens aujourd’hui pourraient être précisément décrits comme étant le ciel sur la terre?

Cependant, voilà le véritable but de Dieu. Il désire que chaque foyer devienne une représentation vivante de la nature du ciel ici sur la terre, reproduisant dans le temps, la relation d‘amour éternelle qui existe entre les personnes de la divinité, le Père, le Fils et le Saint-Esprit.

Nous présumons souvent que la vie familiale a commencé avec l’apparition de la race humaine, mais ce n’est pas le cas. En Jean 14:2, Jésus dit, "Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père." Maison dans la Parole a une signification plus profonde que celle du simple édifice matériel et physique, ce mot est utilisé pour décrire une famille entière sous la tutelle d’un père. Il ne s’agit pas juste de quelques personnes vivant sous le même toit. Dieu a toujours voulu donner à cela une signification bien plus riche à cela, une signification intimement reliée à la nature profonde de la divinité.

Paternité, Direction, Communion

La relation entre les personnes de la divinité dans les cieux est intime et composée de trois aspects différents et éternels. Voici les trois aspects que Dieu désire voir intégré à nos foyers sur terre.

La première est la paternité. Dieu le Père a toujours été le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, et Christ a toujours été son Fils. En Ephésiens 3:14–15 Paul dit: "A cause de cela, je fléchis les genoux devant le Père, duquel tire son nom toute famille dans les cieux et sur la terre."

Le mot grec traduit ici par "famille" est patria, formé directement à partir de pater, qui veut dire "père." La plupart des traductions disent "famille," mais la Bible de Jérusalem dit: "de qui toute paternité, au ciel et sur la terre, tire son nom", ce qui est une traduction bien plus fidèle du grec. Ce passage nous montre que non seulement Dieu est le Père de Christ, mais également que la fonction paternelle sur toute la terre en est dérivée et a été établie sur le modèle de la fonction que Dieu le Père occupe dans la divinité. Toute paternité est une projection de la nature de Dieu le Père.

Le deuxième aspect éternel de la relation interne à la divinité est la direction. En 1 Corinthiens 11:3 Paul dit, "Je veux cependant que vous sachiez que Christ est le chef de tout homme [il veut dire mâle], que l'homme est le chef de la femme [épouse], et que Dieu est le chef de Christ.

Le troisième aspect éternel de la relation interne à la divinité est celui de la communion. En Jean 1:1, nous trouvons que Christ (la Parole) est décrit comme existant de toute l’éternité "avec [en grec pros] Dieu [le Père]." Le mot grec signifie "vers" ou "face à face". Jean 1:18 nous dit que Christ était "dans le sein du Père". Cela dépeint merveilleusement bien l’amour et le plaisir mutuels existant entre le Père et le Fils, entretenu constamment par le Saint-Esprit. En effet quelqu’un a décrit le Saint-Esprit comme étant "la relation d’amour entre le Père et le Fils."

Au travers de l’évangile, et par le Saint-Esprit, Dieu désire projeter sa communion divine sur nos vies terrestres—et en particulier dans nos foyers. En 1 Jean 1:3 l’apôtre présente l’invitation du Père à partager sa communion éternelle dans le ciel:

Ce que nous avons vu et entendu [Il s’agit du récit contenu dans les évangiles], nous vous l'annonçons, à vous aussi, afin que vous aussi vous soyez en communion avec nous. Or, notre communion est avec le Père et avec son Fils Jésus Christ.

Nous voyons ainsi, que le ciel représente un modèle éternel de foyer, et que dans ce modèle il y a trois aspects de relation: la paternité, la direction, et la communion. Si nos foyers sur terre ont pour but d’accomplir les desseins de Dieu et d’être une réussite, il faut qu’ils reproduisent ces trois types de relations.

Dans notre société, il est souvent fait référence à l’épouse comme 'celle qui crée l'ambiance dans le foyer'. Cependant, ceci n’est vrai que dans un sens secondaire. Dans le système économique de Dieu, l’homme est la première personne créant l'ambiance du foyer, car c’est lui qui définira ce qu’il deviendra. Le père est la clé de la fondation d’une maison. C’est sur ses épaules que Dieu a fait reposer à la fois la responsabilité et l’autorité pour fonder le foyer qui remplira les conditions caractérisant un père céleste aimant. Lorsque l’homme prend la bonne position, la femme prend la sienne à ses côtés en tant qu’ "aide" (Genèse 2:20).

La chaîne de l’autorité

Nous pouvons commencer par observer que la relation entre mari et femme a une importance qui transcende le temps, en cela elle est l’image de la relation éternelle entre le Père et Christ. En nous référant à nouveau à 1 Corinthiens 11:3, nous constatons qu’il y a une chaîne de l’autorité fort bien définie qui tire son origine de la divinité et qui s’étend jusqu’au sein du foyer. Dieu est le chef de Christ, Christ est le chef de l’homme ou du mari et le mari est le chef de la femme ou de l’épouse. Toute autorité est, en fin de compte, dérivée du Père et dépend du fait d’être à la bonne place dans la chaîne qui remonte vers lui. Christ a l’autorité parce qu’Il se soumet au Père, le mari a l’autorité parce qu’il se soumet à Christ, la femme a l’autorité parce qu’elle se soumet au mari.

Un très sage centurion romain qui avait un serviteur malade, est venu un jour à Jésus pour lui demander la guérison de son serviteur. Du fait qu’il avait observé la vie et les miracles de Jésus, il se présenta en disant, "Car, moi qui suis soumis à des supérieurs, j'ai des soldats sous mes ordres" (Luc 7:8). Il ne dit pas, comme certains d’entre nous l’auraient fait, "J’ai de l’autorité! "Non, il a reconnu que le fait qu’il avait de l’autorité sur ses hommes dépendait du fait qu’il était lui-même sous l’autorité de quelqu’un. En tant qu’officier romain, il était un maillon de la chaîne du commandement qui remontait directement à l’Empereur lui-même. Donc, tous ceux qui refusaient d’obéir à ses ordres, rejetaient en fait l’autorité de l’Empereur.

En se présentant lui-même à Jésus, le centurion a dit "je suis aussi un homme soumis à une autorité." Pour quoi a-t-il employé le mot aussi? Parce qu’il était entrain de faire la comparaison avec Jésus. Il reconnaissait que le même principe qui s’appliquait à sa supériorité militaire s’appliquait aussi au ministère de Jésus. Jésus lui aussi était un homme "soumis à une autorité." Tout comme l’autorité du centurion dépendait de sa relation à l’Empereur, l’autorité de Jésus dépendait de sa parfaite soumission au Père. Dans tout royaume le principe reste identique : pour avoir de l’autorité, il faut être soumis à l’autorité.

Source : http://www.derekprince.fr
Catégorie : Mariage
princesseedma , aiment cet article
De la même catégorie
0 Commentaires
Document sans titre

Connectez-vous pour utiliser ce service !
Login :
Passe :
   
Document sans titre
Envoyez des E-carte
   
requete invalide supp ip