Document sans titre
Document sans titre
  Document sans titre
Login :
Passe :
 
Retour à l'accueil Être Enseigné Être informé E-Services Forum de Discussions Espace Membre

     
Enseignements Exhortations Articles Audios Proposer une ressource  
     
  Vous êtes ici : Accueil > Être Enseigné > Articles > Lutte contre l’excision : la nécessaire implication des hommes  
     
Document sans titre
  Document sans titre Les fiançailles à la lumière de l'évangile de (Paul Mbunga Mpindi)
Les Rubriques
Enseignements
Des enseignements sur divers thèmes...
Exhortations
Courtes et édifiantes...
Enseignements Audio
Des sons mp3 sur le mariage et les fiançailles..
Articles
Traiter des sujets d'actualité ou des sujets divers...
Proposer une ressource
Poster vos enseignements, vos exhortations et vos articles sur le mariage et les fiançailles...

LES CATEGORIES
Affaires d' hommes ()
Affaires de femmes ()
Astuces pratiques ()
Célibat ()
Famille ()
Fiançailles ()
Jeunes ()
Mariage ()
Nuit de Noces ()
Sexualité ()
Témoignages ()
Traditions et Coutumes ()
Vie de couple ()
Document sans titre

Document sans titre
 
Catégorie :
Lutte contre l’excision : la nécessaire implication des hommes
Posté le 16-09-2010 | 2519 lecteurs | 0 commentaires

La lutte contre l'excision en Afrique exige l'implication décisive des hommes. C'est le message des experts et acteurs de terrain : « Il a été prouvé dans de nombreux pays que les hommes sont plus souvent contre cette pratique que les femmes. En les impliquant, on augmente donc les chances que cela change », déclarait à l'AFP Elise Johansen de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Elle a souligné que des mères ou grand-mères attendent parfois que le père de famille s'absente pour amener leur fille chez l'exciseur. Selon l'OMS, les mutilations génitales touchent 120 à 140 millions de femmes et filles dans 28 pays, surtout d'Afrique. En France, ce sont 55 000 femmes qui ont été victimes de mutilations sexuelles.

À l’occasion de la journée internationale de lutte contre l’excision, les associations et les ONG sont nombreuses à se mobiliser pour lutter contre cette pratique qui reste encore très répandue sur le continent africain et notamment à l’ouest de celui-ci. Au Mali par exemple, près de 85% des fillettes sont encore excisées, un chiffre consternant pour la communauté internationale. Sur place, de nombreuses femmes sont sur le pied de guerre pour sensibiliser la population quant aux dangers de l’excision. Leurs rôles ? Lever le tabou sur le sexe et modifier les codes d’éducations pour tenter de changer les mentalités notamment auprès des chefs religieux et des femmes influentes.

D'où la question d'informer, de changer les habitudes des hommes, de la pratique des traditions. L'excision n'est pas seulement à débattre avec les femmes. C'est bien la position des hommes, qui en refusant d'épouser une femme excisée, perpétue cette tradition cruelle.

Source : http://
Catégorie :
De la même catégorie
0 Commentaires
Document sans titre

Connectez-vous pour utiliser ce service !
Login :
Passe :
   
Document sans titre
Envoyez des E-carte
   
requete invalide supp ip