Document sans titre
Document sans titre
  Document sans titre
Login :
Passe :
 
Retour à l'accueil Être Enseigné Être informé E-Services Forum de Discussions Espace Membre

     
Enseignements Exhortations Articles Audios Proposer une ressource  
     
  Vous êtes ici : Accueil > Être Enseigné > Mariage > Enseignements > Prêt(e) à vivre à deux ?  
     
Document sans titre
  Document sans titre La mauvaise préparation au mariage de (Paul Mbunga Mpindi)
Les Rubriques
Enseignements
Des enseignements sur divers thèmes...
Exhortations
Courtes et édifiantes...
Enseignements Audio
Des sons mp3 sur le mariage et les fiançailles..
Articles
Traiter des sujets d'actualité ou des sujets divers...
Proposer une ressource
Poster vos enseignements, vos exhortations et vos articles sur le mariage et les fiançailles...

LES CATEGORIES
Affaires d' hommes ()
Affaires de femmes ()
Astuces pratiques ()
Célibat ()
Famille ()
Fiançailles ()
Jeunes ()
Mariage ()
Nuit de Noces ()
Sexualité ()
Témoignages ()
Traditions et Coutumes ()
Vie de couple ()
Document sans titre

Document sans titre
 
Catégorie : Mariage
Prêt(e) à vivre à deux ?
Posté le 07-11-2009 | 2976 lecteurs | 2 commentaires

Ça y est, tu l'as rencontré(e), celui(celle) avec qui tu voudrais faire ta vie ! Enfin tu l'espères... Comme les autres amoureux autour de toi, vous vous fréquentez, vous vous aimez. Vous avez aussi peut-être quelques différends. Aïe ! Être à deux, est-ce aussi enchanteur que dans tes rêves ? Combien de couples divorcent dans les grandes villes, déjà ? Pourtant tu veux y croire : pas envie que la vie ressemble à une galère !

Et tu as bien raison. Mais avez-vous mis tous les atouts de votre côté pour que ça marche ? Vous ne saviez pas qu'une vie à deux, ça se prépare, ça se construit et ça s'entretient ? Eh bien oui. S'engager à deux dans la vie est l'un des choix les plus cruciaux de notre existence. On nous apprend pendant des années à être prêt pour un travail, mais que fait-on pour l'un des plus importants domaines de notre vie future ? Heureusement, de plus en plus de prêtres et de pasteurs proposent des préparations au mariage. Les librairies chrétiennes catholiques ou évangéliques offrent un vaste choix de très bons livres sur le sujet. Renseigne-toi. Sinon, voici quelques données très précieuses à savoir...

Étapes clés pour former un couple solide

Il y a des pas à franchir et des acquisitions à faire pour avoir le maximum de chances de réussir sa vie à deux. Griller ces étapes peut être dangereux pour le quotidien et la survie à long terme du couple.


1) Phase de célibat

Il est vraiment souhaitable que chacun des futurs époux soit "adulte", c'est-à-dire :

- avoir coupé le "cordon ombilical". Il ne doit plus y avoir de dépendance vis-à-vis des parents, ni émotionnelle (pression sentimentale), ni financière. Bien sûr, cela ne veut pas dire être coupé d'eux relationnellement, mais celui ou celle qui envisage une relation de couple doit être libre de faire ses choix, de prendre ses décisions, de faire sa vie (même si les parents sont en désaccord avec telle ou telle chose). Chacun doit aussi savoir s'assumer seul (matériellement, financièrement...)(note AT2V : cf. l'article : « vivre le célibat »). Normalement, un couple est une nouvelle cellule de vie : un couple doit s'assumer financièrement (ne pas loger encore chez les parents...).

- être libre du modèle parental. Cela signifie qu'on a adopté pour soi-même d'autres repères que ceux des parents là où c'était nécessaire - mais il n'y a pas forcément tout à jeter par-dessus bord ! Cela implique aussi avoir géré les blessures émotionnelles qu'on a pu recevoir en tant qu'enfant dans le foyer familial. Plus tôt on travaille sur soi, sur son caractère, son fonctionnement, plus sûrement on évitera que tout cela se règle dans le couple, au risque de le briser. (note AT2V : cf. les articles : « familles éclatées ; familles recomposées »)

- se connaître suffisamment et savoir poser ses limites : être capable de dire non, d'exprimer ses besoins et son ressenti… (note AT2V : cf. l'article : « savoir dire non ») Il est bon aussi que chacun trouve son « maître » (ce qui va diriger sa vie). Attention, si ce n'est pas Dieu, ce sera forcément quelqu'un ou quelque chose d'autre : le travail, la musique, le sport, la tranquillité... Nous sommes faits ainsi. Autant y réfléchir le plus tôt possible pour pouvoir en discuter avec l'autre lors des fréquentations. De même pour trouver sa mission dans la vie (c'est-à-dire ce pour quoi on est fait et en quoi on veut s'investir) (note AT2V : cf. l'article « que faire de ma vie ? »).

Évidemment, qui peut dire : je suis devenu pleinement adulte ? C'est bien souvent le travail de toute une vie. Mais vouloir mener une vie à deux quand beaucoup de ces choses ne sont pas réglées, c'est s'assurer d'avoir une relation souvent houleuse avec l'autre et à terme faire rater son couple. En effet, l'autre subira les conséquences de notre immaturité (comportement centré sur soi, insécurité, exigences ou demandes irréalistes...) et nous renverra notre image (ce qui nous blessera en retour).

Chercher à atténuer ses défauts avant le mariage nous prépare aussi à pouvoir et vouloir le faire dans le mariage. Beaucoup de couples cassent parce que l'un et l'autre restent sur leurs positions. C'est pourquoi la phase de célibat est nécessaire. Ce n'est pas quelque chose à subir, mais plutôt à mettre à profit. Ne te précipite pas dans la recherche d'un(e) partenaire. Mieux vaut prendre le temps de bien faire les choses. C'est loin d'être une tare que de ne pas avoir eu d'aventure amoureuse. C'est sage. Profite des années étudiantes pour mûrir et apprendre le fonctionnement émotionnel et intellectuel de l'autre sexe à travers des amitiés. C'est autant d'atouts que tu mets dans ton jeu pour plus tard.


2) Phase des fréquentations

Fréquenter quelqu'un, c'est sérieux. C'est dans l'optique de s'engager à vie, si ce temps confirme que l'on peut s'entendre. Alors pour éviter les déceptions amoureuses et les désillusions trop grandes, ne pas se précipiter dans les bras d'un(e) autre mais au contraire développer une amitié sincère est le secret de la réussite d'un couple. Cette étape et cette attitude permettent de voir s'il y a un bon fondement commun (pour construire sur du solide plus tard) :
* fondement spirituel (croire en la même chose et pouvoir évoluer ensemble)
* fondement d'amitié (apprendre à se connaître : communiquer sur tout, liberté d'être soi-même et vulnérable face à l'autre, avoir assez de goûts et d'intérêts communs, mesurer sa capacité à gérer les conflits et à faire des choix ensemble, avoir des styles de vie compatibles…). Les hommes pensent que l'amour dans le mariage est différent d'une amitié. Pourtant, les fondements sont les mêmes. Il n'y a guère que l'attirance sexuelle qui s'y ajoute. Un amour qui n'est que passion n'est pas un amour profond et durable. Un couple qui traverse les tempêtes de la vie est un couple où l'un et l'autre sont les meilleurs amis.
* projets de vie compatibles (« maître » et « mission »)
* complémentarité suffisante


3) Choix du conjoint

Sur les bases précédentes, le choix définitif se fera selon plusieurs critères, dont quelques-uns sont mentionnés ici :
- Nécessité d'un minimum d'attirance physique
- Approbation de Dieu et de l'entourage (nous restons libres de nos choix, bien sûr, mais quand tout le monde nous dit qu'avec l'autre nous n'allons pas ensemble, il vaut mieux se poser des questions ; « l'amour est aveugle » est un adage qui malheureusement se vérifie).
- Engagement face à la société, par le mariage. L'engagement définitif est ce qui permet la sécurité dans une relation. Ça permet aussi (et rend raisonnable) l'investissement total de l'un et l'autre des partenaires. De ce fait, cela permet un plus grand épanouissement émotionnel et sexuel de chacun. Cet engagement n'est pas un acte privé mais public, car le couple est un élément de la société. Il ne vit pas pour lui-même et en dehors des autres. Selon les cultures, cet engagement prend une forme différente (en France, c'est le "oui" que l'on dit à la mairie. Aux USA, ce "oui" peut-être dit à l'église. Dans d'autres cultures, l'acte officiel est l'offre de la dot...). (note AT2V : cf. les articles : « le mariage : usage démodé ou chemin d'avenir ; aujourd'hui, faut-il encore se marier »).
- Après la construction de la relation et l'engagement public du mariage, le couple, aux yeux de tous, est à présent une entité nouvelle. Il ne s'agit plus de Mlle X et M. Y mais de Mme et M. Ils ne font plus qu'un. Ils sont unis et ne fonctionnent plus indépendamment l'un de l'autre. L'union sexuelle est alors l'aboutissement de ce qui a été construit avant. Cette union n'est pas seulement un acte physique. C'est aussi la communion de deux âmes et de deux esprits. Dans l'acte sexuel, la personne est totalement engagée et pour une pleine jouissance, il est important qu'il en soit ainsi. La sécurité dans la relation, construite dans les étapes précédentes, donne les conditions optimales pour une pleine satisfaction sexuelle.

L'aide de Dieu pour les couples

Saviez-vous que les étapes que nous venons de mentionner brièvement ne sont pas une découverte d'aujourd'hui, même si ce sont des conseils donnés par les thérapeutes de couples actuels ? En fait, cela fait plus de 3000 ans qu'elles sont consignées dans le plus ancien livre pratique de conseil conjugal : la Bible. En effet, nous pouvons lire au chapitre 2 du livre de la Genèse : « L'Éternel Dieu dit : il n'est pas bon que l'homme soit seul ; je lui ferais une aide semblable à lui... L'Éternel Dieu forma une femme... et il l'amena vers l'homme... C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère (phase de célibat) et s'attachera à sa femme (phase des fréquentations) et ils deviendront une seule chair (mariage)». D'autres passages de la Bible viennent illustrer ces phases ou donnent des enseignements pour bien les vivre.

Dès le début, la Bible nous dit donc que le couple n'est pas une invention des hommes, mais que c'est le projet de Dieu pour l'être humain : c'est un homme, une femme, une vie. Dieu nous a créés avec ce besoin (à part quelques personnes qui ont le don du célibat). Il a donné le couple comme lieu d'alliance pour que soient comblées à travers lui plusieurs aspirations de chacun des partenaires : l'intimité (être vraiment connu et aimé profondément ; recevoir le cadeau de l'autre) ; la communication (avoir quelqu'un à qui parler et à écouter) ; le plaisir sexuel (concrétisation physique de l'union des deux personnalités) ; l'unité (se sentir sur la même longueur d'onde) ; la collaboration (aider et être aidé) ; la procréation et l'éducation des enfants (donner la vie, transmettre un peu de soi dans le temps) ; l'amélioration de sa personnalité (se remettre en question pour être plus fier de soi-même ; se bonifier avec l'âge). Cela permet ainsi à la société de se développer harmonieusement : de l'amour dans le couple -cellule de base de la société- proviennent la solidarité, la créativité, l'énergie d'entreprendre...



C'est pourquoi Jésus a cité le passage de Genèse en ajoutant : « Que l'homme donc ne sépare pas ce que Dieu a joint » (Évangile de Matthieu ch.19 versets 3-9). Le divorce est vraiment la dernière option à envisager quand ça ne va pas dans un couple. Il ne faut pas s'illusionner en croyant qu'on peut changer de conjoint comme on change de voiture. Se séparer c'est arracher de sa propre personne tout un pan de sa vie. C'est comme l'amputation d'un membre quand il n'y a plus rien d'autre à faire. C'est parmi les événements les plus douloureux et cela laisse des séquelles à vie.

Heureusement, dans son amour, Dieu ne nous abandonne pas. Avec le projet du couple, il nous donne bel et bien toutes les ressources pour bien s'y préparer et bien le construire. La Bible regorge de conseils de sagesse, d'informations pour se comprendre soi-même et comprendre l'autre sexe, de recommandations prévenantes pour éviter de faire mal. Dieu nous a conçus différents et a conçu le couple. Il connaît donc tous nos fonctionnements : de nous-mêmes, de l'autre et de la dynamique entre nous. Loin d'être démodée ou hors propos, la Bible est donc à considérer sérieusement pour bien réussir sa vie à deux. De plus, Dieu souhaite nous assister de sa présence quotidienne dans cette aventure merveilleuse et audacieuse.

Les conseils que donne la Bible aident à une vie de couple et à une sexualité épanouies parce qu'ils développent les qualités personnelles nécessaires à cela. Les étapes de célibat puis de fréquentation permettent la compréhension de la valeur de la personne, le respect des droits de l'autre. C'est l'apprentissage du don de soi et le rejet de l'égoïsme, celui de la douceur et de la compréhension envers l'autre, de l'acceptation de l'autre. C'est l'entraînement à la lenteur à juger et à critiquer; c'est apprendre à être concerné par le bien-être de l'autre et par son bonheur, à porter les fardeaux de l'autre avec lui. Cela nous aide à comprendre la nécessité de la discipline personnelle et de la maîtrise de soi…

Alors, prêt(e) à vivre à deux ? Prends (prenez) le temps d'y réfléchir, de te(vous) préparer et de travailler à la relation. Ça vaut le coup et c'est sérieux : c'est pour la vie !

Source : http://www.atoi2voir.com/
Catégorie : Mariage
cathykoffi , Johnelie , milliance , Nayala , aiment cet article
De la même catégorie
2 Commentaires
merci pour vos conseils.nous devons les suivre et nous appliquer à étudier la parole de DIEU pour mieux s'épanouir dans notre foyer de demain. DIEU vous benisses.
Posté par le 10-11-2009 à 15:56:50
Vos conseils sont vraiment enrichissant!Merci encore.Soyez Benis
Posté par le 24-11-2009 à 13:24:09
Document sans titre

Connectez-vous pour utiliser ce service !
Login :
Passe :
   
Document sans titre
Envoyez des E-carte
   
requete invalide supp ip