Document sans titre
Document sans titre
  Document sans titre
Login :
Passe :
 
Retour à l'accueil Être Enseigné Être informé E-Services Forum de Discussions Espace Membre

     
Enseignements Exhortations Articles Audios Proposer une ressource  
     
  Vous êtes ici : Accueil > Être Enseigné > Témoignages > Exhortations > Alfa temoigne : Les malheurs des immigrés sont causés par leurs frères restés en Afrique  
     
Document sans titre
  Document sans titre L'influence de la rue dans l'éducation des enfants de (Paul Mbunga Mpindi)
Les Rubriques
Enseignements
Des enseignements sur divers thèmes...
Exhortations
Courtes et édifiantes...
Enseignements Audio
Des sons mp3 sur le mariage et les fiançailles..
Articles
Traiter des sujets d'actualité ou des sujets divers...
Proposer une ressource
Poster vos enseignements, vos exhortations et vos articles sur le mariage et les fiançailles...

LES CATEGORIES
Affaires d' hommes ()
Affaires de femmes ()
Astuces pratiques ()
Célibat ()
Famille ()
Fiançailles ()
Jeunes ()
Mariage ()
Nuit de Noces ()
Sexualité ()
Témoignages ()
Traditions et Coutumes ()
Vie de couple ()
Document sans titre

Document sans titre
 
Catégorie : Témoignages
Alfa temoigne : Les malheurs des immigrés sont causés par leurs frères restés en Afrique
Posté le 07-12-2009 | 1974 lecteurs | 4 commentaires

Hommes frères salut ! Afin de sensibiliser la jeunesse africaine et les familles africaines sur la face cachée de l’immigration des masses humaines de l’Afrique vers l’Europe riche et l’Amérique du nord, nous continuerons avec les témoignages des immigrés.

Témoignage de Alfa originaire de Sierra Leone : Les malheurs des immigrés sont causés par leurs frères restés en Afrique

Je suis arrivé en Allemagne en 1978 pour mes études supérieures. J’étais boursier du gouvernement Sierra léonais et j’étais supposé retourner dans mon pays après mes études pour contribuer à son développement. Une fois les études terminées, j’ai choisi de rester en Allemagne car j’avais des contrats d’embauche incomparables avec ceux que m’offraient le gouvernement de Sierra Leone. La vie ici n’était pas du tout facile, il y a trente ans car on ne rencontrait pas assez d’étrangers en Allemagne. Les africains immigraient plus vers la patrie mère qu’est la France à cause de la langue et des clauses coloniales. J’ai vécu la haine et le mépris pendant des années à Dresde et si je n’étais pas fort, je serai rentré en Afrique. Je ne pouvais pas imaginer ce qui m’attendait en Europe, mon premier problème fut la solitude. Vous savez qu’en Afrique on vit en familles et en collectivités. J’avais quarante cinq frères et soeurs issus de huit femmes car mon père était un illettré et un barbare. Donc j’avais toujours des gens autour de moi en Afrique et subitement je me retrouvais à Dresde dans une chambre de 12 mètres carrés tout seul, c'est-à-dire sans amis, sans femme, sans parents. Rejeté par les allemands, je passais des journées mélancoliques, je ne cessais de penser à mon enfance, à mes quarante cinq frères et sœurs restés en Sierra Leone, à mes mamans, à mes tantes et oncles et à mes multiples cousins. Le chagrin et la nostalgie me rongeaient nuits et jours, ce sont d’ailleurs des moments difficiles que je n’aime pas aborder. Après deux années passées en Allemagne, j’ai convolé en justes noces avec Maja une allemande rencontrée sur les bancs de l’université. Je croyais trouver la consolation auprès de Maja mais ce fut la pire erreur de ma vie car j’étais rejeté par sa famille. Ses parents me haïssait d’une haine on ne peut plus abracadabrante. Avec Maja à la maison, c’était également l’enfer. J’étais considéré comme le papier de toilette, elle me méprisait, m’insultait toute les secondes. Elle me traitait d’esclave et de singe noir. Je ne devais faire que sa volonté à la maison. Je n’avais pas le droit d’envoyer quelque chose à ma famille même pour un cas de maladie urgent. J’avais commis une erreur fatale en acceptant de vivre avec elle dans la maison que ses parents lui avaient offerte comme cadeau de mariage. J’encourage les jeunes de ne jamais accepter de vivre dans la maison d’une femme ou dans la famille de la femme. Quand ça n’allait pas dans notre couple, Maja me demandait de porter mes choses et de libérer sa maison et parfois je dormais quelques nuits chez des amis. J’ai supporté le scénario jusqu’à obtention du passeport allemand. Elle savait que je pouvais avoir des difficultés avec les services de l’immigration une fois les études terminées et que notre mariage m’était capital pour régulariser ma situation. Que les immigrés ne vous trompent plus avec leurs photos avec les femmes occidentales ou pendant leur bref séjour en Afrique avec les femmes blanches, ils vivent le calvaire dans leur ménage, le mépris et l’esclavage au quotidien. Quand j’ai eu le passeport allemand, je n’avais plus rien à craindre et j’ai commencé à montrer à Maja que j’étais un homme et non une femme, que j’étais un intellectuel et non un esclave. Comme elle avait l’habitude de dominer sur moi, elle trouvait que je ne l’aimais plus et que j’avais changé car pour elle, l’aimer était synonyme d’accepter d’être traité comme sous homme. Quand elle n’en pouvait plus, un soir je suis rentré à la maison, elle avait déposé mes choses devant la porte avec les papiers du divorce. C’est ainsi que je suis sorti de l’enfer de Maja pour entrer dans un autre enfer : La famille en Afrique. Mon téléphone ne cessait de sonner toute les secondes et chacun exposait son problème, un tel oncle voulait la voiture, un tel cousin le capital pour commencer une activité commerciale, un frère la pension pour l’école, une sœur l’argent pour la robe de mariage, d’autres les bijoux en or et toutes les bonnes choses d’Europe. Vu la grande famille d’Afrique, j’ai entrepris de créer une activité avec un petit frère sur place en Sierra Leone. J’ai fait un crédit de 120.000 DM à l’époque c'est-à-dire 60.000 Euros que j’ai investi dans l’achat de quelques machines et de deux camions. Je comptais que les machines et les camions allaient produire de l’argent et qu’on devait rembourser le crédit petit à petit. Trois mois après que les machines soient arrivés en Afrique, j’ai appelé mon frère cadet pour savoir comment les activités fonctionnaient, il m’a demandé de quelle activité je parlais ? Ils avaient raconté à la famille que c’était ses machines et ses camions et qu’il m’avait envoyé l’argent pour que je les achète pour lui. Jusqu’aujourd’hui je ne sais pas ce que sont devenus les camions et les machines. Je viens de finir de rembourser le crédit à la banque. Je n’ai pas de maison, je n’ai rien épargné et ce sont ces gens que j’ai passé ma vie à aider qui se moquent les premiers de moi en Afrique. Les malheurs des immigrés sont causés par leurs frères restés en Afrique. On souffre en Europe, on envoie tout en Afrique pour soutenir la famille mais quand on va en Afrique, on se rend compte que ces gens vivent bien. Ils ont les téléphones portables que les immigrés n’ont pas. Leurs vêtements, les immigrés ne peuvent pas s’offrir et ils sont les premiers à se moquer de nous. J’encourage les jeunes immigrés à ne pas tomber dans les pièges dans lesquels nous sommes tombés. Fermez les yeux sur les problèmes qu’on vous expose en Afrique et épargnez votre argent ici pour préparer votre retour en Afrique. Ne tombez pas dans le piège d’envoyer l’argent en Afrique, même à votre père ou à votre mère pour qu’on multiplie dans une activité. En Afrique, on pense que les immigrés ont tellement d’argent et dès que vous commencez à aider un tel, chaque fois il cherchera à vous soutirer quelques sous en créant des problèmes qui n’ont jamais existés. Je suis déjà fatigué du système ici mais je préfère galérer avec ma maigre pension retraite que je recevrais au lieu d’aller souffrir de moqueries en Afrique. Quand on part de son pays d’origine, les chances de rentrer bredouilles après des années de souffrances sont énormes. Plusieurs familles d’immigrés souffrent énormément dans les banlieues parisiennes ou françaises en général. Les enfants des immigrés là bas ne sont pas allés à l’école pour la plupart et passent des journées dans tout ce qui est sale, les stupéfiants, la prostitution, la violence. Beaucoup de ces enfants sont bien intelligents mais ont été fauché par le système en place. Si c’est ça la vie en Europe, pensons plutôt à développer nos pays pour vivre épanouis. L’Europe, l’Amérique du Nord, ou l’Asie ne sont pas développés en un jour ou tout un coup mais il a fallu du temps et des efforts. Les grandes machines industrielles, les grands hôpitaux, les grands édifices ne sont pas sortis de terre brusquement mais ce sont des années de réflexions et de travail. Ces nations ont soufferts par le passé et c’est face aux différentes souffrances qu’elles se sont mises au travail pour sortir de l’inertie. Sans une révolution agriculturale, l’Afrique ne décollera jamais. Dieu a béni l’Afrique en lui donnant des terres fertiles et nous devons retrousser les manches de nos chemises, entrer dans les champs car quand on pourra manger jusqu'à exporter le reste, on pourra développer tous les autres secteurs. Pour le moment, l’africain a besoin d’un bout de pain le matin, à midi et le soir. Les blancs me demandaient parfois quand j’étais à l’université, pourquoi les africains aiment la guerre ? Pourquoi les africains aiment s’entretuer ? Pourquoi les africains ont toujours soif et faim ? Je leur répondais en leur demandant, où ont eu lieu la première et la deuxième guerre mondiale, en Afrique n’est ce pas ? Pendant ces guerres, ce sont les congolais et les gabonais qui s’entretuaient n’est ce pas ? Où se trouve la plus grande usine de fabrication d’armes à feu, en Afrique n’est ce pas ? Et je concluais en disant que la crise économique et la famine de 1929 étaient en Afrique seulement. Tout confus, ils restaient tranquilles et je leur disais, donner nous notre indépendance et nous décollerons car jusqu’à présent, aucune nation africaine n’est indépendante. Merci Alpha pour ce riche entretien. Le prochain sujet sera consacré à la guérison divine et la santé. Combien de chrétiens croient en la guérison divine ? Prions nous souvent pour demander à Dieu de nous maintenir en santé ou alors demandons nous seulement la prospérité ? Sans la santé, nous ne pouvons rien entreprendre dans notre quotidien. Ainsi donc, prions sans cesse pour notre santé.

La Paix soit avec vous

Votre frère Elkana

Contacts : journal_sentinelle@yahoo.fr



Source : http://nycodem.net
Catégorie : Témoignages
anneadji , aiment cet article
De la même catégorie
4 Commentaires
Frère Elkana,vraiment!!!merci beaucoup ce message qui me touche et Dieu vous Benisse!
Comme vous l'a dit dans le message:C'est nos frères africains qui ne nous aime pas du tout et c'est la stricte vérité.
Moi je suis aussi immigré en france et comme d'autres immigrés que nous sommes traversons de grande difficulté dans la vie de tous les jours et c'est nos propres frères qui nous mette dans l'erreur:ils ont trop d'idées nefastes dans la tête et aucune bonne conscience;c'est vraiment décevant de leur part.Comme on le dit tout ce que Dieu fait est meilleur pour les êtres humains que nous sommes.
Vous savez nous les africains que sommes devons:
changer de mentalité
Arrêtons de nous faire des réflexions nefastes les uns et les autres.
dire franchement les choses à telle personne peu importe ce qu'elle a ou ce qu'elle l'est
Etre beaucoup comprèhensive sur les faits gestes des uns et des auters
Avoir le sens de la réalité de vie
Posté par le 07-12-2009 à 11:47:06
Parfois on a cette peur qui nous envahit ou un esprit négatif qui résonne dans notre tête;mais c'est dommage,on se fait du mal pour rien.
Le mal comme le bien fait de l'effet à l'être humain que nous sommes même si nous le méritons.Mais nous les africains on n'y connait rien du tout à cela.Quand on est dans le malheur on pose souvent des questions qu'est ce que j'ai à Dieu pour mériter cela?Et on oublie le mal que on a fait à tel ou ceci.
Quand on est le bonheur;on n'oublie les êtres qui nous été chers ou la reconnaissance n'existe pas chez nous
Etant enfant de Dieu,Dieu lui même nous dispose des épreuves surtout que ces épreuves sont très difficiles à tenir mais il faut tenir bon et avoir le courage ,la sagesse et l'intelligence à y parvenir pour le mériter.
Frère oubliez le passé,allez de l'avant,Faites des prières pour vous puririfiez de tout.
Soyez humble et sage.Le Seigneur va vous offrir le cadeau que vous attendiez tant.C'est sûr!Amen!
Posté par le 07-12-2009 à 12:21:43
Ah vraiment, je suis dans la joie. La verite a commence a sortir. Il faut se dire la verite. Souvent la vie a l'etranger n'est pas meilleure que celle de l'Afrique. Mais quand tu aides les gens par des sentiments, Ils ne vont jamais reconnaitre ton bien fait. Il vaut mieux etre habite par l'Esprit de Dieu et guide par ce meme esprit afin de prendre des decisions qui vont contribuer a la gloire de Dieu. Souvent nous pensons bien faire en aidant nos familles mais si les personnes que nous aidons ne comprennent pas ce que nous vivons c'est peine perdue. Le frere n'a pas mentionne son appartenance chretienne, s'il est chretien ou musulman et si sa rencontre avec Jesus avait change sa maniere de voir les choses.
Posté par Anointed le 07-12-2009 à 17:44:51
benniecool
1 chose est sûre si ns ns confions à Dieu le Père en Christ Jésus, ns vainquerons avec Lui , le frère ne dit ps s'il chrétien né de nouveau ou catholique , boudhiste ou musulman il ne precise ps car si on est chrétien né de nouveau on doit chercher ou il ya d'autres frères et soeurs en Christ pr leur parler de notre situation kelke soient les pays, car Dieu n'abandonne jamais et ne delaissera jamais, donc nous ne connaisons pas l'identité du frère Alfa car la plupart des frères et soeurs en Afrique ou ds les Caraibes de kils sont en Europe, le Seigneur Jésus Christ est mis de coté , on se rejouir de la facilité du péché avec les femmes ki t'attendent ke sa si ns abandonnons le Seigneur Jésus Christ se sur la vie en Europe, en Afrique en Caraibes aux Usa ou ke vs vs trouvez va pas être facile , si Christ ne ps ds votre barque se sur vs echouez, mais si vs confiez en Lui seul, les portes fermées s'ouvrent pr sa gloire Dieu ne change ps, mais l'homme change, ce vice versa pr les Européens
Posté par benniecool le 14-12-2009 à 18:47:34
Document sans titre

Connectez-vous pour utiliser ce service !
Login :
Passe :
   
Document sans titre
Séminaire ITONDA V2.0 - Veux-tu te marier? Comment te prépare-tu?
   
60 connectés actuellement
Document sans titre
Séminaire ITONDA V2.0 - Veux-tu te marier? Comment te prépare-tu?

Aléatoires
Les Mères d’après la Bible
Enseignements
4 fausses idées qui ruinent les possibilités d'un mariage heureux
Articles
Sexe et intimité
Enseignements
Soigner la mauvaise haleine naturellement .
Articles
L'ambiance dans le Couple Comment la Construire?
Enseignements
Forum de Discussions
BONJOUR
0 réponses
BONJOUR
0 réponses
BONJOUR
0 réponses
Mots Clés
Document sans titre   Bonheur    Volonté de Dieu    impuissant    Divorce    Fornication    Pornographie    Prière    Adultère    dot    sexe 

 

Document sans titre
Portail AMOUR CHRETIEN • Le Portail Chrétien Spécialement dédié au Mariage !
contact@amourchretien.com www.amourchretien.com
© AMOUR CHRETIEN 2009 • Tous droits réservés • Design ChristDoWeb
Nycodem.net
ChristDoWeb.Com