Document sans titre
Document sans titre
  Document sans titre
Login :
Passe :
 
Retour à l'accueil Être Enseigné Être informé E-Services Forum de Discussions Espace Membre

     
Enseignements Exhortations Articles Audios Proposer une ressource  
     
  Vous êtes ici : Accueil > Être Enseigné > Articles > Découvrez les causes du Cancer du col de l'utérus  
     
Document sans titre
  Document sans titre L'éducation des enfants de (Paul Mbunga Mpindi)
Les Rubriques
Enseignements
Des enseignements sur divers thèmes...
Exhortations
Courtes et édifiantes...
Enseignements Audio
Des sons mp3 sur le mariage et les fiançailles..
Articles
Traiter des sujets d'actualité ou des sujets divers...
Proposer une ressource
Poster vos enseignements, vos exhortations et vos articles sur le mariage et les fiançailles...

LES CATEGORIES
Affaires d' hommes ()
Affaires de femmes ()
Astuces pratiques ()
Célibat ()
Famille ()
Fiançailles ()
Jeunes ()
Mariage ()
Nuit de Noces ()
Sexualité ()
Témoignages ()
Traditions et Coutumes ()
Vie de couple ()
Document sans titre

Document sans titre
 
Catégorie :
Découvrez les causes du Cancer du col de l'utérus
Posté le 18-01-2010 | 2395 lecteurs | 0 commentaires

Près de 80 % des Françaises se soumettent régulièrement à un examen gynécologique. Et six millions de frottis permettent de détecter le papillomavirus, directement relié au cancer du col utérin. Ce dépistage peut-il être amélioré ?

Avec plus de 1 000 décès par an, le cancer du col de l'utérus représente une importante cause de mortalité par cancer des femmes en France. A l'origine de son développement, des lésions précancéreuses dues à des virus de la famille des papillomavirus (HPV). Grâce au frottis, il est possible de réaliser un véritable dépistage. Mais selon une équipe française, l'évaluation du risque cancéreux pourrait être améliorée en le complétant avec une identification plus précise du virus.

Les HPV présents dans 99,8 % des cancers du col

Les papillomavirus sont présents dans 99,8 % des cancers du col.

Ces virus sont une cause nécessaire mais cependant non suffisante du cancer du col utérin. D'autres facteurs interviennent également, tels que la précocité des rapports sexuels, la multiplicité des partenaires, le tabagisme, des déficiences en vitamines ou hormonales, et d'autres infections sexuellement transmissibles (IST) associées.

Une étude publiée en juin 2001 dans le British Journal of Cancer1 a porté sur 7 932 femmes, 15,3 % de la population étudiée était porteuse de HPV à haut risque (Human Papilloma Virus ou virus du papillome humain). Cette maladie sexuellement transmissible (MST) est relativement courante et concerne un peu plus de 20 % des moins de 30 ans, la fréquence diminue progressivement jusqu'à passer à moins de 10 % après 60 ans.

Au total, un maximum de 3 % des femmes porteuses d'HPV développeront un cancer. Cette faible proportion s'explique par le fait que 60 à 80 % des infections sont transitoires, avec une durée de 8 à 14 mois. Seules les infections persistantes favorisent la dysplasie et peuvent mener au cancer.

Affiner le diagnostic grâce au typage des HPV

Le nombre de "faux négatifs" résultant des frottis est relativement important puisque les erreurs concerneraient pas moins de 15 % des examens (certaines études avancent même 50 %). Ainsi ces examens peuvent faussement rassurer des femmes à risque.

Pourtant, c'est uniquement durant la longue phase précancéreuse que la prévention par les frottis systématiques permettra de traiter précocement les lésions suspectes. Une équipe de scientifiques français plaide ainsi pour le couplage du frottis avec une quantification de la charge virale (c'est-à-dire la quantité de virus présente dans les frottis) et une identification plus précise du type de virus.

En effet, les HPV comptent plus de 120 génotypes différents. Parmi ces derniers, les risques liés au cancer du col de l'utérus varient considérablement. Ainsi les HPV 16, 18, 45 ou 46 sont à haut risque cancérigène alors que les HPV 6, 11 ou 42 ne sont responsables que de lésions bénignes.

Les méthodes de détection

Récemment, les techniques de détection des HPV se sont nettement améliorées. Un premier test HPV est actuellement commercialisé par le laboratoire Digene.

Il permet de détecter 13 principaux HPV cancérigènes dans le prélèvement de cellules cervicales. Ce test est agréé par l'Agence Française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) et vient d'obtenir son remboursement dans l'indication des frottis équivoques c'est-à-dire lorsque l'examen cytologique ne permet pas une interprétation claire.

En pratique, les cellules recueillies à l'aide d'une petite brosse gynécologique (cytobrossette) sont mélangées à un liquide de conservation. Le tout est adressé aux laboratoires d'analyses2.

Grâce à ce mode opératoire, le nombre de faux négatifs pourrait être considérablement réduit.

Vers une remise en cause des pratiques ?

Jusqu'à présent, les méthodes de dépistage du cancer du col de l'utérus se limitaient au frottis suivi d'une colposcopie (examen du col de l'utérus grâce à une loupe binoculaire). Avec la détection des HPV à fort risque cancérigène, l'approche du dépistage de l'affection pourrait évoluer.

Réalisé aujourd'hui uniquement dans quelques centres (principalement des hôpitaux universitaires), le test HPV pourra être intégré à la pratique courante si certains obstacles sont surmontés : intégration dans la pratique des médecins, remboursement étendu et bonne information des patientes en veillant à dédramatiser l'infection par HPV. La prise en charge des frottis en phase liquide et de ces tests HPV est actuellement discutée chez nos voisins européens.

Mathieu Ozanam

1 - British Journal of Cancer, Vol. 84, No. 12, June 1, 2001
2 - Le test HPV peut aussi être pratiqué sur le même prélèvement que le frottis habituel si celui-ci est effectué sur certains milieux de phase liquide, validés pour la biologie moléculaire.



Source : http://doctissimo.fr
Catégorie :
De la même catégorie
0 Commentaires
Document sans titre

Connectez-vous pour utiliser ce service !
Login :
Passe :
   
Document sans titre
Envoyez des E-carte
   
29 connectés actuellement
Document sans titre
Séminaire ITONDA V2.0 - Veux-tu te marier? Comment te prépare-tu?

Aléatoires
Comment prendre soin de ses seins ?
Articles
les mariages organisés avec les immigrés africains résidents dans les pays dits riches
Articles
Raisons de s'abstenir du sexe avant le mariage
Enseignements
Le témoignage de Liliane....
Enseignements
Le sexe au début du mariage
Enseignements
Forum de Discussions
BONJOUR
0 réponses
BONJOUR
0 réponses
BONJOUR
0 réponses
Mots Clés
Document sans titre   Grossesse    gay    Fornication    impuissant    Homosexualité    Coutume    Préservatif    sexe    Pornographie    Jeunesse 

 

Document sans titre
Portail AMOUR CHRETIEN • Le Portail Chrétien Spécialement dédié au Mariage !
contact@amourchretien.com www.amourchretien.com
© AMOUR CHRETIEN 2009 • Tous droits réservés • Design ChristDoWeb
Nycodem.net
ChristDoWeb.Com