Document sans titre
Document sans titre
  Document sans titre
Login :
Passe :
 
Retour à l'accueil Être Enseigné Être informé E-Services Forum de Discussions Espace Membre

     
Enseignements Exhortations Articles Audios Proposer une ressource  
     
  Vous êtes ici : Accueil > Être Enseigné > Enseignements > Un foyer en brique ou en paille ? - Nom et adresse d'un bon bâtisseur  
     
Document sans titre
  Document sans titre La position de l'épouse de (Bernard Scheidegger)
Les Rubriques
Enseignements
Des enseignements sur divers thèmes...
Exhortations
Courtes et édifiantes...
Enseignements Audio
Des sons mp3 sur le mariage et les fiançailles..
Articles
Traiter des sujets d'actualité ou des sujets divers...
Proposer une ressource
Poster vos enseignements, vos exhortations et vos articles sur le mariage et les fiançailles...

LES CATEGORIES
Affaires d' hommes ()
Affaires de femmes ()
Astuces pratiques ()
Célibat ()
Famille ()
Fiançailles ()
Jeunes ()
Mariage ()
Nuit de Noces ()
Sexualité ()
Témoignages ()
Traditions et Coutumes ()
Vie de couple ()
Document sans titre

Document sans titre
 
Catégorie :
Un foyer en brique ou en paille ? - Nom et adresse d'un bon bâtisseur
Posté le 30-03-2010 | 3097 lecteurs | 0 commentaires



I. Introduction

A. Quelques remarques:

Parler des foyers et des couples est essentiel aujourd'hui, car nous assistons à une véritable dérapage : les foyers autour de nous se brisent, même si, dans le cœur des gens, il y a tant d'aspirations à ce que leur famille réussisse.

1. Un engagement modéré
Dans Francoscopie, Jean Mermet constate que si on se marie simplement pour le meilleur, lorsque les difficultés arriveront, on cherchera à oublier ce premier engagement.

2. Il y a aspiration mais incapacité à fonder un foyer
Jean Mermet ajoute que les gens désirent la fidélité, la construction d'un foyer solide, mais pour 100 mariages par an, 41 divorces sont enregistrés.

3. Malgré ce constat qui ne laisse pas beaucoup d'espoir, il existe un moyen de contrebalancer les effets de ces situations à foyers cassés.

4. Au cours de cette série sur la famille, nous allons essayer de définir un modèle de foyer, ceci par quelques principes tirés des Écritures. Tout d'abord posons deux règles :

a. les "jeux de coudes" entre maris et femmes sont interdits. On apprend ensemble. Tous les problèmes ne viennent pas d'un seul individu.
b. le couple apprend continuellement grâce à un guide sûr, la Parole de Dieu, qui permet de trouver des principes universels s'appliquant différemment dans chaque foyer en fonction du vécu, des personnalités, et qui présente des solutions pratiques et utiles à tous.

Psaume 127 - Cantique des montées , de Salomon :

"1 Si l'Éternel ne bâtit la maison, ceux qui la bâtissent travaillent en vain; Si l'Éternel ne garde la ville, celui qui la garde veille en vain. 2 En vain vous levez-vous matin, vous couchez-vous tard, et mangez-vous le pain d'affliction; Il en donne autant à son bien-aimé pendant qu'il dort. 3 Voici que des fils sont un héritage de l'Éternel, le fruit des entrailles est une récompense. 4 Comme les flèches dans la main d'un héros, ainsi sont les fils de la jeunesse. 5 Heureux l'homme qui en a rempli son carquois ! Ils n'auront pas honte, quand ils parleront avec des ennemis à la porte. "
II. Comment bâtir avec de la paille ? (127.1-2)

A. En jetant Dieu dehors

"Si l'éternel ne bâtit la maison... "

1. Maison a deux sens en hébreux : demeure ou famille, d'ailleurs les mots bonim (bâtisseurs) et banim (fils) sont très proches.

2. La Bible ici parle de la construction d'un foyer (voir contexte de la fin du Psaume). Et bien audacieusement, la Bible nous dit que si l'Éternel ne bâtit pas, ceux qui bâtissent sans lui leur foyer travaillent en vain.

a. Le texte ne veut certainement pas dire que des foyers ne s'appuyant pas sur Dieu n'auront pas du succès, mais la Bible affirme que leur foyer sera vain (vain en hébreu provient d'une racine qui veut dire "absence").
b. Cette idée peut être comparée à une maison où les parents, les enfants se côtoient, mais leur union est fragile, voire absente.
c. On a parfois le sentiment de construire quelque chose de solide, mais à la moindre tempête (maladie, deuil, chômage, agression,...) tout s'écroule.
d. En Genèse chapitres 1 et 2, on constate que c'est Dieu qui a inventé l'idée qu'un homme et une femme s'unissent ensemble pour fonder un foyer.
Alors jeter Dieu dehors, c'est le meilleur moyen de construire avec de la paille.

B. Puis en travaillant très fort

1. L'auteur du Psaume, le roi Salomon, poursuit son illustration avec l'image d'une ville gardée par la seule détermination humaine.
a. Le texte dit que cette garde ne garantit rien si Dieu n'a pas un regard favorable sur cet effort.
b. Salomon ajoute que non seulement la construction est vaine, mais encore, les efforts pour y parvenir n'ont aucun sens.
"En vain vous levez-vous matin (c'est-à-dire très tôt), vous couchez-vous tard, et mangez-vous le pain d'affliction."

2. L'expression "travailler très fort" est un peu ironique. La Bible encourage l'effort, le travail bien fait, le dépassement de soi. Elle nous demande en Colossiens 3.16 de tout faire pour la gloire du Christ. Dieu ne nous dit pas de ne pas travailler, mais s'il n'est pas au centre...
a. qui y sera ?
b. sur quelle base construire un couple ?
c. sur quelle base élever des enfants ?
d. comment résoudre les conflits ?

C. La règle des trois points

Dans le cadre d'une enquête menée sur 600 couples ayant réussi leur mariage, un auteur chrétien a relevé trois points fondamentaux de la réussite d'un foyer :

1. un foyer centré sur Christ

2. Voici une lettre adressée à cet auteur :
Mon mari m'a récemment quitté après quinze années de mariage. Nous avions une superbe relation physique, émotionnelle, et intellectuelle. Mais quelque chose manquait... nous n'avions pas de lien spirituel. Veuillez dire aux jeunes couples qu'il y aura toujours un vide dans leur vie s'il n'y a pas Christ. Un bon mariage doit trouver sa fondation en Lui afin d'expérimenter un amour durable, la paix et la joie.

3. un amour ferme et engagé
Il faut s'attendre à l'attaque, au stress, s'y préparer, être engagé pour le pire et être prêt à s'adapter. "Une maison divisée contre elle-même ne peut subsister" - Marc 3.25. Lorsque nous envisageons le mariage, dire "si cela ne va pas alors on se séparera", ce n'est pas un amour engagé, c'est de l'égoïsme.

4. Une communication suffisante
Il est important qu'un homme réalise les différences qui existent entre un homme et une femme pour pouvoir faire des efforts sur sa communication.
Toutes ces choses sont enseignées dans la Parole de Dieu : la bénédiction ne vient pas d'efforts démesurés, la bénédiction vient de Dieu. Lorsqu'il existe une relation vivante et dynamique entre Dieu et les hommes, alors Dieu est capable de fortifier suffisamment un couple.

III. Comment bâtir avec des briques ? (127-3.5)

A. Sur Dieu, parce qu'Il bénit

"Voici que des fils sont un héritage de l'Éternel, le fruit des entrailles est une récompense..."

1. Salomon constate la bénédiction de Dieu dans le fait d'avoir des enfants. Dieu encourage les parents à reconnaître que c'est là une bénédiction, et non pas seulement une contrainte.

2. Dieu dit bénir le foyer qui est bâti sur Lui, ces versets sont un prolongement de "il en donne autant à son bien-aimé quand il dort". Cela ne signifie pas que ne pas avoir d'enfants est une marque de non-bénédiction, ou de malédiction, il y a des femmes stériles dans la Bible qui étaient des femmes pieuses.

3. Dieu bénit les foyers fondés sur Lui, c'est-à-dire bâtis sur une relation personnelle avec Lui, selon Ses principes. Aimer Dieu, c'est Lui faire confiance, considérer que Ses principes sont bons, et Lui obéir. "Si nous gardons ses commandements, par là nous savons que nous l'avons connu." - 1 Jean 2.3.

B. Sur Dieu, parce qu'Il donne

En créant le mariage, Dieu a créé un certain nombre de principes. Bon nombre de cassures proviennent du non-respect de ces principes.

1. Une responsabilité

a. Quand on bâtit sur Dieu , Il nous donne une responsabilité
"C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère et s'attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair. L'homme et sa femme étaient tous les deux nus et n'en avaient pas honte."
Genèse 2.24-25.
Il y a départ du cocon familial, qui peut parfois être dur pour les parents, mais qui doit avoir lieu.
Il y a un attachement exclusif : il quittera et il s'unira.
L'unité, l'intimité du couple est parfaite, ils n'ont pas de honte de leur nudité.

b. En Éphésiens 5, Dieu dit que :
le mari doit aimer sa femme comme Christ a aimé l'église
la femme a la responsabilité de soutenir son mari
le mari donne aux enfants la responsabilité d'obéir, de suivre leurs parents.

c. Un foyer bâti sur Dieu va prendre modèle sur les Écritures, il va y avoir une unité car Dieu est capable de remettre ensemble les pièces d'un puzzle qui a été brisé. Dieu place la responsabilité avant le plaisir, et si l'on rentre dans Son cadre, on peut être assuré de bâtir en briques car on bâtit selon l'ordre de Dieu.

2. Une puissance
Dieu ne nous donne pas seulement un commandement à suivre, Il nous donne aussi une capacité à le faire, une puissance.
"Car c'est Dieu qui opère en vous le vouloir et le faire selon son bon plaisir."
Philippiens 2.13-14.
Avec le Saint Esprit, la puissance de Dieu est en nous pour accomplir la volonté de Dieu.

3. Un modèle

a. celui de l'amour du Christ.
"Soyez donc les imitateurs de Dieu, comme des enfants bien-aimés ; et marchez dans l'amour, de même que le Christ nous a aimés et s'est livré Lui-même à Dieu, pour nous en offrande et en sacrifice, comme un parfum de bonne odeur."
Éphésiens 5.1-2.
Dieu nous a donné un modèle d'amour et de consécration. Ce modèle doit se répercuter sur notre foyer.

IV. Conclusion

Avez-vous décidé de bâtir sur Christ ?

Un foyer devrait être "un royaume en miniature". Pour le Nouveau Dictionnaire Biblique Emmaüs, un royaume c'est la sphère où Dieu règne, où sa volonté est respectée et accomplie.

Il devrait être fondé sur trois points :

1. une identité commune : importance des traditions familiales.
2. une volonté commune : ne jamais parler de divorce, mais oeuvrer, suer vers l'épanouissement du couple.
2. une autorité commune : le Seigneur donne à chacun des responsabilités, des limites, un cadre. Il est juge et arbitre.

Pour votre réflexion ...

Avez-vous parfois le sentiment d'avoir construit quelque chose de solide, mais qui peut s'écrouler à la moindre tempête ?
Votre désir de construire un foyer solide se traduit-il dans votre vie quotidienne ? Votre famille est-elle le centre de votre monde ou vous sentez-vous mieux au travail, ou au café ?
Avez-vous déjà parlé ou pensé au divorce dans les moments difficiles ?
Sur quel modèle avez-vous construit votre couple, éduqué vos enfants ? Qui cherchez-vous à imiter ?
Acceptez-vous que Christ soit juge et arbitre de votre foyer ?

Source : http:/www.unpoissondansle.net
Catégorie :
hibiscus , aiment cet article
De la même catégorie
0 Commentaires
Document sans titre

Connectez-vous pour utiliser ce service !
Login :
Passe :
   
Document sans titre
Envoyez des E-carte
   
63 connectés actuellement
Document sans titre
Séminaire ITONDA V2.0 - Veux-tu te marier? Comment te prépare-tu?

Aléatoires
Problèmes de cheveux ? des soins ciblés
Articles
Comment Supporter Son Conjoint???
Enseignements
Les Saisons De L'A mour!
Articles
Pourquoi l’alliance se porte sur l’annulaire ?
Articles
L'attitude à adopter dans les épreuves
Articles
Forum de Discussions
le fruit défendu (la pomme)
0 réponses
5 façons de réagir face au silence de son conjoint
0 réponses
maris battez-vous
0 réponses
Mots Clés
Document sans titre   Communication    gay    Mariage    Impudicité    dot    Amour    Bonheur    masturbation    Grossesse    sexe 

 

Document sans titre
Portail AMOUR CHRETIEN • Le Portail Chrétien Spécialement dédié au Mariage !
contact@amourchretien.com www.amourchretien.com
© AMOUR CHRETIEN 2009 • Tous droits réservés • Design ChristDoWeb
Nycodem.net
ChristDoWeb.Com