Document sans titre
Document sans titre
  Document sans titre
Login :
Passe :
 
Retour à l'accueil Être Enseigné Être informé E-Services Forum de Discussions Espace Membre

     
Enseignements Exhortations Articles Audios Proposer une ressource  
     
  Vous êtes ici : Accueil > Être Enseigné > Sexualité > Articles > Le vaginisme : savoir plus !  
     
Document sans titre
  Document sans titre Faire face aux tentations sexuelles (2) de (Paul Mbunga Mpindi)
Les Rubriques
Enseignements
Des enseignements sur divers thèmes...
Exhortations
Courtes et édifiantes...
Enseignements Audio
Des sons mp3 sur le mariage et les fiançailles..
Articles
Traiter des sujets d'actualité ou des sujets divers...
Proposer une ressource
Poster vos enseignements, vos exhortations et vos articles sur le mariage et les fiançailles...

LES CATEGORIES
Affaires d' hommes ()
Affaires de femmes ()
Astuces pratiques ()
Célibat ()
Famille ()
Fiançailles ()
Jeunes ()
Mariage ()
Nuit de Noces ()
Sexualité ()
Témoignages ()
Traditions et Coutumes ()
Vie de couple ()
Document sans titre

Document sans titre
 
Catégorie : Sexualité
Le vaginisme : savoir plus !
Posté le 01-04-2010 | 3700 lecteurs | 2 commentaires

Le vaginisme est une contraction musculaire prolongée ou récurrente des muscles du plancher pelvien qui entourent l'ouverture du vagin. Cette action réflexe, involontaire et incontrôlable, empêche de façon persistante toute pénétration vaginale désirée, même par un doigt ou un tampon hygiénique. Sa source est toujours psychologique, mais découle souvent d'une source physiologique. Une tentative de pénétration en dépit d'un vaginisme peut entraîner de graves douleurs (dyspareunie) qui vont souvent l'exacerber.


Sommaire

1 Épidémiologie
2 Types de vaginisme
3 Causes
4 Conséquences
5 Traitements


Sa prévalence chez la femme serait comprise entre moins de 5% et jusqu'à 10% suivant les statistiques1.


Types de vaginisme

Le vaginisme est qualifié, selon le cas :

primaire : survenant dès les premières relations sexuelles, amenant à l'échec de toute tentative de pénétration ;
secondaire : survenant après une période prolongée de relations sexuelles sans problème. Le vaginisme secondaire survient en général après un traumatisme, physique ou psychique (mauvaise expérience), de toute nature. On parle alors plutôt de « dyspareunies », c'est-à-dire de douleurs vaginales lors des relations sexuelles. Les dyspareunies ne sont pas des maladies en soi, plutôt des symptômes dont il faut chercher la cause.
Le vaginisme peut être total ou partiel. Dans ce dernier cas, la pénétration est difficile et souvent douloureuse.


Causes

Le vaginisme, souvent associé à une dyspareunie, a de nombreuses causes physiques et psychologiques, parmi lesquelles :

une infection vaginale ;
une insuffisance de lubrification ;
un hymen non élastique obstruant l'entrée du vagin ;
un accouchement ;
les suites d'un traitement du cancer du col de l'utérus ou du rectum par radiothérapie ou curiethérapie.
Un vaginisme avec absence de règles (aménorrhée) peut aussi être le signe d'un vagin trop petit - de quelques centimètres (syndrôme de Rokitansky), qui se soigne très bien dans la mesure où le diagnostic est correctement posé.

Des causes psychologiques sont possibles : un abus sexuel ou une attitude plus fermée vis-à-vis de la sexualité sont plus fréquemment retrouvées chez les femmes souffrantes de vaginisme2.

Une cause neurologique centrale peut être retrouvée dans certains cas sans explication locale3.

Le vaginisme allégué peut être également une manifestation non avouée de l'impuissance du conjoint, pouvant être résolu par le traitement médical de ce dernier4.


Conséquences

Les douleurs vaginales lors du rapport et la peur réflexe empêchant toute pénétration ont en commun la mise en place d'un cercle vicieux où l'anticipation de la douleur et les stratégies d'évitements renforcent le blocage et entraînent un sentiment de culpabilité chez la femme atteinte.

Les conséquences des vaginismes peuvent être dramatiques pour l'équilibre sexuel et affectif des couples avec parfois une incapacité à avoir des enfants - la pénétration étant hors de question - ou même le développement de maladies non détectées par le simple suivi gynécologique chez la femme vaginique primaire (examen rendu impossible car « les jambes restent serrées »).

Du fait du tabou entourant souvent les problèmes liés à la sexualité, le vaginisme et les dyspareunies sont encore très peu connues alors qu'ils se soignent très bien chez les patientes motivées dans la mesure où le diagnostic a été correctement posé.

Le vaginisme peut empêcher également un examen gynécologique et la réalisation de certains actes médicaux, tel qu'un frottis de dépistage1.


Traitements

Un contrôle gynécologique est nécessaire, afin d'exclure toute anomalie physique ou maladie infectieuse.

Une rééducation avec des dilatateurs vaginaux (aussi appelés bougies) peut s'avérer utile dans tous les cas avec des exercices de dilatations régulières et progressives. L'efficacité réelle reste à évaluer5.

Dans les cas de douleurs vaginales suites à radiothérapie du col de l'utérus ou du rectum dans le cas d'un cancer, il est fortement recommandé d'utiliser des dilatateurs vaginaux à cônes carrés qui permettront d'enlever les adhérences qui se forment dans la partie supérieure du vagin et de retrouver l'élasticité de ce dernier. Le début de la rééducation doit se faire le plus tôt possible afin d'éviter la sténose du vagin.

Une psychothérapie cognitivo-comportementale pourrait avoir une relative efficacité6 ainsi que des consultations de sexologie. De même, des thérapies de relaxation musculaire peuvent aider1, ainsi que des techniques reposant sur le biofeedback7.

Si le but de la demande est un désir de grossesse, une procréation médicalement assistée peut être proposée.

L'injection locale de toxine botulique entraîne un relâchement musculaire au bout de plusieurs jours, qui peut durer quelques mois. Des résultats préliminaires sont encourageants8.

Source : http://fr.wikipedia.org/
Catégorie : Sexualité
sagesse , aiment cet article
De la même catégorie
2 Commentaires
sagesse
Super artile. Que Dieu soit loué. Très riche, j'encourage les soeurs à lire cet article.
Posté par sagesse le 01-04-2010 à 09:55:52
yanicekevin
Après la vasectomie, cette fois ci on parle du ‘vaginisme’, comme c’est super intense tous ses thèmes traités, en sus, qui sortent du commun, ce qui est pour ma part l’une des particularités de AC.
On ne le dira jamais assez merci encore.
Posté par yanicekevin le 25-02-2011 à 14:53:53
Document sans titre

Connectez-vous pour utiliser ce service !
Login :
Passe :
   
Document sans titre
IDÉES MARIAGE
   
requete invalide supp ip