Document sans titre
Document sans titre
  Document sans titre
Login :
Passe :
 
Retour à l'accueil Être Enseigné Être informé E-Services Forum de Discussions Espace Membre

     
Enseignements Exhortations Articles Audios Proposer une ressource  
     
  Vous êtes ici : Accueil > Être Enseigné > Affaires de femmes > Enseignements > Une femme, une vrai  
     
Document sans titre
  Document sans titre Confusions des rôles et l'irresponsabilité des conjoints de (Paul Mbunga Mpindi)
Les Rubriques
Enseignements
Des enseignements sur divers thèmes...
Exhortations
Courtes et édifiantes...
Enseignements Audio
Des sons mp3 sur le mariage et les fiançailles..
Articles
Traiter des sujets d'actualité ou des sujets divers...
Proposer une ressource
Poster vos enseignements, vos exhortations et vos articles sur le mariage et les fiançailles...

LES CATEGORIES
Affaires d' hommes ()
Affaires de femmes ()
Astuces pratiques ()
Célibat ()
Famille ()
Fiançailles ()
Jeunes ()
Mariage ()
Nuit de Noces ()
Sexualité ()
Témoignages ()
Traditions et Coutumes ()
Vie de couple ()
Document sans titre

Document sans titre
 
Catégorie : Affaires de femmes
Une femme, une vrai
Posté le 20-04-2010 | 2689 lecteurs | 4 commentaires

Les marques de la maturité féminine

I. Introduction

A. Comment définir une femme ?

Qu'est-ce qu'une femme idéale ?... Barbie, Marylin Monroe,Catherine Deneuve, Marie Curie ?
Quelle est celle qui donne un sens des valeurs, un modèle à imiter, celle avec qui l'on a envie de partager sa vie ?
Certains (surtout dans les années soixante) ont cherché à abolir toute distinction entre hommes et femmes. Pourtant, ils sont radicalement différents, dans leurs corps, leurs façon de penser, etc. - et c'est une source de richesse.
D'autres sont diminuants à l'égard de la femme. Pierre de Coubertin (rénovateur des jeux olympiques) a dit : "Une olympiade femelle serait impratique, inintéressante, inesthétique et incorrecte."
Nous voyons dès lors le danger de dire que les hommes sont différents des femmes : le danger de considérer l'un supérieur à l'autre.

B. L'importance d'une définition

La Bible est glorieusement pour la féminité. Elle attribue à la femme un rôle et une fonction au sein du couple comme au sein de la société qui lui sont propres. La femme reçoit de Dieu des directives de ce qu'Il avait dans la tête lorsqu'Il a créé la femme.
Il n'est donc pas question de définir des taches, mais de dégager les principes de la féminité dans les Écritures. Bien sûr, la manière dont s'exprime cette différentiation va changer d'une culture à l'autre.
Cette définition devient une boussole de référence utile pour évaluer et orienter sa vie.
1 Pierre 3.1-6

Vous de même, femmes, soyez soumises chacune à votre mari, afin que même si quelques-uns n'obéissent pas à la parole, ils soient gagnés sans parole, par la conduite de leur femme, 2 en voyant votre conduite pure et respectueuse. 3 N'ayez pas pour parure ce qui est extérieur : cheveux tressés, ornements d'or, manteaux élégants, 4 mais la parure cachée du cœur, la parure personnelle inaltérable d'un esprit doux et tranquille ; voilà qui est d'un grand prix devant Dieu. 5 Ainsi se paraient autrefois les saintes femmes qui espéraient en Dieu, soumises à leur mari, 6 telle Sara qui obéissait à Abraham, et l'appelait son seigneur. C'est d'elle que vous êtes devenues les descendantes, si vous faites le bien, sans vous laisser troubler par aucune crainte.

II. L'abandon (3.1-2)

Le texte débute avec les propos les plus controversés sur la relation mari-femme :
Vous de même, femmes, soyez soumises chacune à votre mari...
Il ne s'agit pas d'une erreur de manuscrit, ni d'une conception particulière de Pierre, car l'apôtre Paul exprime la même chose dans plusieurs autres passages (Éphésiens 5 et Colossiens 3, Tite 2.5, etc.).

En grec, le terme est hupotasso :
C'est un terme très fort puisqu'il évoque une notion militaire : se placer sous l'autorité d'un plus gradé.
Luc 10.17 l'utilise pour décrire comment les démons étaient soumis aux 70 disciples à qui Jésus-Christ avait donné autorité. Éphésiens 1.22 parle de la soumission de toute la création au Christ, chef suprême de l'Église. Jacques 4.7 nous intime cet ordre "soumettez-vous à Dieu...". Romains 13.1 demande aux hommes de se soumettre aux autorités gouvernementales.
C'est donc un terme très fort qui mérite d'être étudié avec attention.
Tout d'abord, regardons ce que la soumission ne veut pas dire :

A. Conceptions erronées

1-Différence de nature

Il ne s'agit aucunement d'une différence de nature, l'exemple de Jésus-Christ est édifiant :
Lui, le Fils de Dieu, s'est volontairement soumis à ses parents.
Puis il descendit avec eux pour aller à Nazareth, et il leur était soumis. Sa mère gardait toutes ces choses dans son cœur
Luc 2.51.
Lui, le Fils de Dieu, s'est volontairement soumis au Père.
Et lorsque toutes choses lui auront été soumises, alors le Fils lui-même sera soumis à celui qui lui a soumis toutes choses, afin que Dieu soit tout en tous.
1 Corinthiens 15.28.
Au sein de la Trinité, nous observons une complémentarité exemplaire, qui ne connaît aucune division, aucun manque d'harmonie. Trois personnes, de statut égal, de même essence, chacune aussi digne que les deux autres, reconnaissant des fonctions et des rôles différents.
Si la femme doit se soumettre à son mari, ce n'est certainement pas parce qu'elle serait inférieure aux hommes. Du point de vue de la nature des hommes et des femmes, l'épître aux Galates nous dit :
"Il n'y a plus ni Juif ni Grec, il n'y a plus ni esclave ni libre, il n'y a plus ni homme ni femme ; car tous vous êtes un en Jésus-Christ"
Galates 3.28.

2-Domination de l'homme
Il est particulièrement intéressant d'examiner la sagesse de Dieu :
d'un côté, Il demande à la femme de se soumettre,
d'un autre, Il ne demande pas à l'homme de la diriger,
mais d'aimer, de nourrir, de prendre soin, de manifester de la considération, de la déférence, d'honorer sa femme.

4-L'obéissance aveugle
La notion d'autorité vient de Dieu. Toute autorité sur terre ou dans le ciel est une autorité déléguée.
Si votre mari (votre gouvernement, etc.) vous demande de faire quelque chose que la Bible décrit comme péché, vous avez le devoir de vous soumettre à Dieu d'abord.

3-La servitude
La soumission biblique ne crée jamais de servitude, d'effacement, de perte de personnalité.
En fait, tous les exemples de couples dont on peut apprécier les qualités dans la Bible sont remarquablement unis dans leurs rapports mutuels.

5-Divers
La soumission n'implique pas une différence de compétence ou d'intelligence, ni une attitude de timidité et de crainte, ni un renoncement à tout développement personnel, ni une absence d'influence et même d'enseignement au sein d'un foyer.

B. Conceptions exactes

1-Une nécessité générale
Vous de même...
L'objectif principal de Pierre est de développer un principe général de relations sociales qui dépasse largement le cadre unique du foyer, il commence en 1 Pierre 2.11-12 par évoquer la bonne conduite à observer parmi les païens, puis il parle de la soumission aux gouvernements, aux employeurs, etc.
En fait, le concept de la soumission touche tout le monde. C'est une nécessité pour tout rassemblement d'hommes et de femmes.
Dans ce contexte, la soumission de la femme n'est qu'un élément parmi d'autres de cette soumission mutuelle.

2-Une volonté du cœur
soyez soumises...

Le temps grammatical de "soyez soumises" est un participe à sens impératif. Cela implique :
que c'est une action constante et non ponctuelle,
que c'est à la femme d'accepter ou de refuser cette soumission.
C'est une attitude que l'on développe à l'image de Jésus-Christ. Il est venu au monde en serviteur : la notion de soumission implique une notion de service volontaire.
La seule chose que le mari peut imposer à la femme c'est de l'aimer, mais ce que Dieu impose à la femme, c'est de se soumettre.
Peut-être le mot le plus approprié pour résumer l'attitude générale de la femme c'est celui d'abandonnement - pour le bien d'autrui.
Nous avons un exemple formidable dans la personne de Marie : elle reçoit de Dieu un appel qui pouvait lui coûter la vie, car accepter d'être enceinte sans être mariée pouvait entraîner la lapidation, et elle s'abandonne à la volonté de Dieu.
En Proverbes 31, nous voyons ce que peut être une femme de valeur, quelqu'un qui fait du bien toute sa vie à son entourage, elle est la pièce maîtresse du foyer.
afin que...

Le pouvoir féminin ne se manifeste pas par un discours, encore moins par la violence. Le pouvoir féminin, c'est l'influence par l'exemple :

la conduite sans parole
L'exemple a un profond impact pour juger et enfin changer le cœur d'un homme : la mère de St Augustin vécut avec un mari difficile ; elle fut un exemple si spectaculaire que Dieu eut pitié de cet homme qui mourut dans la foi.

l'attitude de pureté
La pureté (de langage, de pensée, etc.) d'une femme est convoitée. Et comme la pureté devient denrée rare, elle est d'autant plus magnifique et c'est une parure capable de faire fléchir les plus durs.

l'attitude de respect
Si un mari sent qu'une épouse respecte ses choix, son engagement, ses efforts, ses sacrifices pour le Seigneur comme pour sa famille, il sera plus attentif au conseil, à l'enseignement de son épouse.
Il existe une autre alternative. La Bible l'appelle "la femme insensée" :
"La femme sage bâtit sa maison, Et la femme insensée la renverse de ses propres mains"
Proverbes 14.1.
"Une femme qui a de la grâce obtient la gloire"
Proverbes 11.16.
"Mieux vaut habiter dans une terre déserte, Qu'avec une femme querelleuse et irritable"
Proverbes 21.19.

III. La piété (3.3-4)

A. La poudre aux yeux

"N'ayez pas pour parure..."
Pierre se préoccupe ici d'une tendance de certaines femmes à trouver leur identité dans le "paraître". Il souhaite donc éviter le manque de substance dans la valeur d'une femme. Une femme tire sa valeur de ses dispositions intérieures.
Soulignons que la Bible n'est pas contre les ornements qui agrémentent l'allure :
"Et le serviteur sortit des objets d'argent, des objets d'or, et des vêtements, qu'il donna à Rébécca ; il fit aussi de riches présents à son frère et à sa mère"
Genèse 24.53.
Mais la Bible est plutôt contre ceux qui trouvent leur valeur dans leurs bijoux :
[La sagesse] "est plus précieuse que les perles, Elle a plus de valeur que tous les objets de prix"
Proverbes 3.15.
Les tresses dont il est question étaient constituées de pierres précieuses. Ce n'est pas la beauté qui est à éviter, mais la dépense excessive pour la beauté.
Pierre recommande plutôt...

B. La poudre au cœur

mais la parure cachée du cœur
La parure est cachée, elle se révèle à ceux qui prennent le temps de la découvrir. L'homme qui respecte la femme apprendra à discerner et chérir comme un trésor ce qu'il a découvert. Seul un mariage à vie permet de se découvrir mutuellement.
... parure personnelle inaltérable
Peu de choses sont "inaltérables" dans la Bible :
Dieu est inaltérable (Romains 1.23),
la couronne de notre service en Christ est inaltérable (1 Corinthiens 9.25),
Pierre parle de notre héritage incorruptible (1 Pierre 1.4),
et de la Parole de Dieu incorruptible (1 Pierre 1.23).
Cette parure se compose d'un esprit doux et tranquille.
Il ne s'agit certainement pas de mollesse, car Matthieu 5.5 nous dit :
Heureux ceux qui sont doux, car ils hériteront la terre !
Les marques de la maturité féminine se trouvent dans l'entretien d'un être intérieur agréable, plus que dans l'entretien d'un aspect agréable.

IV. La bonté (3.5-6)

A. Les exemples du passé

Ainsi se paraient autrefois les saintes femmes qui espéraient en Dieu, soumises à leur mari, telle Sara...
Pierre mentionne Sara comme exemple pour toute femme.
Elle est qualifiée de sainte, non parce qu'elle aurait été parfaite (il suffit d'observer son comportement par rapport à sa stérilité), mais parce que sa foi était ancrée en Dieu.
Elle a un respect réel d'Abraham, qui se manifeste dans sa manière de parler et de se comporter auprès de lui.

B. Les opportunités du présent

C'est d'elle que vous êtes devenues les descendantes...
Il y a beaucoup d'opportunités pour que la féminité s'exprime : dans l'église, dans le foyer, dans la société, ...
En 1 Timothée 3.11, Paul décrit les qualifications requises pour un ministère féminin.
Les femmes de même, doivent être respectables, non médisantes, sobres, fidèles en toutes choses
1 Timothée 3.11.
l'amour parfait bannit toute crainte.
1 Jean 4.18.
Lorsqu'une femme vit de bonté, pour l'amour de Dieu, que peut-elle craindre ? Lorsqu'avec confiance elle s'abandonne, corps et âme, au mari que Dieu lui a accordé, elle est protégée par sa situation. Elle est gardée dans sa réputation. Elle ne risque pas d'être mal influencée . Elle demeure sereine.

V. Conclusion

Jean 8.3 donne l'exemple d'une femme surprise en adultère, qui selon la loi de Dieu devait être condamnée. Après que Jésus ait demandé s'il y avait là quelqu'un qui n'avait pas péché et que les accusateurs se soient retirés, Jésus dit :
Femme, où sont tes accusateurs ? Personne ne t'a condamnée ? Elle répondit : Personne, Seigneur. Et Jésus lui dit : Moi non plus je ne te condamne pas ; va, et désormais ne pèche plus.
Le pardon est à s'approprier gratuitement par la foi ; Dieu nous accorde un pardon constant, perpétuel et en plus, la puissance de vivre selon ses exigences.
Où en êtes-vous dans votre vie de femme ?


Pour votre réflexion ...

Avez-vous la volonté de servir, de faire du bien à votre entourage ?
Cherchez-vous à être un exemple de piété, de pureté, de respect pour influencer votre entourage ?
Pensez-vous avoir les qualités requises pour un ministère féminin ?
Avez-vous "l'amour parfait qui bannit toute crainte" ?
A la lumière de cette lecture, comment définissez-vous une femme, une vraie ? Acceptez-vous le rôle que les Écritures attribuent à la femme ?

Source : http:/www.unpoissondansle.net
Catégorie : Affaires de femmes
tsitoandri , christy , anomax , faith28 , prunelle , aiment cet article
De la même catégorie
4 Commentaires
slt! c'est un très bon enseignement merci pour cette aide dont tu-apporte pour les abonners de ce site.moi,je suis un moniteur de l'école du dimanche puis intercesseur de ladite église dont je fréquente depuis belle lurette déjà!dans le j'étais un footballeur évoluant ici en côte d'ivoire.Vraiment,un grand merci que DIEU te bénisse pour cet enseignement...
Posté par le 22-04-2010 à 17:23:50
JERETO170
slt! c'est un très bon enseignement merci pour cette aide dont tu-apporte pour les abonners de ce site.moi,je suis un moniteur de l'école du dimanche puis intercesseur de ladite église dont je fréquente depuis belle lurette déjà!dans le temps, j'étais un footballeur évoluant ici en côte d'ivoire.Vraiment,un grand merci que DIEU te bénisse pour cet enseignement...
Posté par JERETO170 le 22-04-2010 à 17:28:10
J'aime ce message,Christlove
Be bless my dear
Posté par espera le 23-04-2010 à 14:03:41
christlove
Me too my sist'
Ce message m'a ouvert les yeux sur beaucoup de point.
Je désire simplement être une femme, et une une Vrai!
Posté par christlove le 27-04-2010 à 12:17:16
Document sans titre

Connectez-vous pour utiliser ce service !
Login :
Passe :
   
Document sans titre
Envoyez des E-carte
   
42 connectés actuellement
Document sans titre
Séminaire ITONDA V2.0 - Veux-tu te marier? Comment te prépare-tu?

Aléatoires
Guéri de l'impuissance
Exhortations
Les femmes et le mariage
Articles
Les signes que le mariage est en danger
Exhortations
Réflexion sur le divorce
Enseignements
Célibat, Mariage et Sexualité
Enseignements
Forum de Discussions
BONJOUR
0 réponses
BONJOUR
0 réponses
BONJOUR
0 réponses
Mots Clés
Document sans titre   Mariage    contraception    Communication    Sexualité    masturbation    Coutume    Vie de Couple    Fornication    dot    Impudicité 

 

Document sans titre
Portail AMOUR CHRETIEN • Le Portail Chrétien Spécialement dédié au Mariage !
contact@amourchretien.com www.amourchretien.com
© AMOUR CHRETIEN 2009 • Tous droits réservés • Design ChristDoWeb
Nycodem.net
ChristDoWeb.Com