Document sans titre
Document sans titre
  Document sans titre
Login :
Passe :
 
Retour à l'accueil Être Enseigné Être informé E-Services Forum de Discussions Espace Membre

     
Enseignements Exhortations Articles Audios Proposer une ressource  
     
  Vous êtes ici : Accueil > Être Enseigné > Vie de couple > Enseignements > Le bonheur de vivre en harmonie  
     
Document sans titre
  Document sans titre Couple : La Symphonie de la gloire de (Mohamed SANOGO)
Les Rubriques
Enseignements
Des enseignements sur divers thèmes...
Exhortations
Courtes et édifiantes...
Enseignements Audio
Des sons mp3 sur le mariage et les fiançailles..
Articles
Traiter des sujets d'actualité ou des sujets divers...
Proposer une ressource
Poster vos enseignements, vos exhortations et vos articles sur le mariage et les fiançailles...

LES CATEGORIES
Affaires d' hommes ()
Affaires de femmes ()
Astuces pratiques ()
Célibat ()
Famille ()
Fiançailles ()
Jeunes ()
Mariage ()
Nuit de Noces ()
Sexualité ()
Témoignages ()
Traditions et Coutumes ()
Vie de couple ()
Document sans titre

Document sans titre
 
Catégorie : Vie de couple
Le bonheur de vivre en harmonie
Posté le 03-05-2010 | 3986 lecteurs | 2 commentaires

Le couple chrétien est appelé à vivre dans l’harmonie c’est-à-dire dans l’entente, la joie, l’unité et le bonheur. L’harmonie est pour le couple ce que l’oxygène est pour le sang.

L’harmonie est l'idéal de la vie de couple ; elle est aussi un indice de la maturité de chacun des conjoints dans sa relation personnelle avec le Seigneur Jésus-Christ. Elle est une preuve que les deux conjoints se sont accordés pour faire route ensemble toute leur vie durant. La Parole de Dieu valorise cet accord :

– " Deux hommes marchent-ils ensemble sans s'être concertés ?" (Amos 3.3)
– "Si deux d'entre vous s'accordent sur la terre pour demander une chose quelconque, elle leur sera accordée par mon Père qui est dans les cieux." (Matt 18.19).

L'harmonie se montre par l'attention, l'affection, la confiance, la protection, la compréhension, la bienveillance, la bonne disposition de cœur, etc. ; ces sentiments se traduisent eux-mêmes par des actes concrets. Ainsi un couple qui vit en harmonie goûte déjà un peu du bonheur et de la joie du royaume des cieux.

Amour mutuel et inconditionnel

L'harmonie dans un couple dépend en premier lieu de l’amour mutuel. En effet, les conjoints sont appelés à s’aimer l'un l'autre inconditionnellement, à l’image de Jésus-Christ qui a accepté de donner sa vie en rançon pour nous.
C'est la volonté de Dieu que cet amour soit réciproque :

– "Maris, que chacun aime sa femme" (Eph 5.25).
– Les jeunes femmes sont exhortées à "aimer leur mari" (Tite 2.4).

Les conjoints lutteront contre tout sentiment négatif pour qu'il n'y ait pas de division entre eux.

L’amour conjugal procure la sécurité et l’assurance que chacun cherche le bonheur de l’autre. Voilà l’idéal de l’amour dans le couple.

L’amour mutuel permet aux conjoints de vivre réellement une vie de couple heureuse, excluant l’égoïsme, nocif et destructeur, parce que l’amour est un don de soi. Mais si l'un des deux se met au centre de la vie conjugale et néglige la présence de l’autre comme s’il n’existait pas, c'est une dénégation de l’amour. Au contraire, la Parole de Dieu nous demande de tout mettre en œuvre pour l’intérêt des autres : "Que chacun de nous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres" (Phil 2.4).

L'amour — et l'amour conjugal en particulier — a pour mission de rassurer l'autre, de le mettre en confiance : cela passe par de belles paroles amoureuses, une attitude positive et encourageante, de bonnes dispositions de cœur, tout comme par des faits concrets.

Accepter l’autre

En plus de l’amour mutuel, chaque conjoint acceptera l’autre tel qu’il est, d'autant plus que s'il a choisi de se marier avec lui, c'est qu'il le considère comme une personne de valeur. Aimer l'autre, c'est respecter son droit à la différence. En d’autres termes, tenons compte de ses goûts, de ses sentiments, de ses points de vue, de son éducation, de son origine, tout comme de ses limites et de ses insuffisances.

Appelé à accepter son partenaire tel qu’il est, chaque conjoint louera le Seigneur pour ses différentes qualités. Mais l’acceptation de l’autre est une démarche réaliste, volontaire et positive. Loin de considérer notre conjoint parfait, regardons plutôt en face ses limites et prions aussi pour ses défauts afin que, dans sa souveraineté et sa bonté, Dieu le façonne pour en faire une nouvelle personne transformée. Car "l’Eternel ne considère pas ce que l’homme considère ; l’homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l’Eternel regarde au cœur" (1 Sam 16.7b).

Accepter son conjoint tel qu’il est permet au couple de ne pas tomber dans l’incompréhension, qui est un poison redoutable pour l’harmonie.

Connaître l’autre

S’accepter l’un l’autre conduit les conjoints à mieux se connaître jusque dans les détails, au fur et à mesure qu’ils cheminent dans le mariage.

Il importe que l’homme saisisse et comprenne de mieux en mieux les besoins fondamentaux de la femme et vice-versa, afin de bien se comprendre. Sinon, chacun dans son coin fera de gros efforts pour faire plaisir à son conjoint sans pour autant satisfaire ses attentes.

Par exemple, une femme, du fait de sa nature plus émotionnelle, aime les compliments et les appréciations sur la façon dont elle s’acquitte de ses tâches journalières. Son mari peut ainsi répondre à une de ses attentes fondamentales. Il doit aussi savoir que sa femme désire dialoguer longuement avec lui sur tous les faits, même anodins. Cela n’exclut pas du tout la tendresse, des caresses, de l’affection et une attention particulière envers elle, car elle veut se sentir aimée de son mari et respectée (1 Pi 3.7).

De même, de son côté, la femme fera un effort pour comprendre que son conjoint est en général cartésien, pragmatique et concret. Voulant se sentir aimé, respecté et obéi par sa femme, l’homme désire qu’elle se préoccupe de lui et prenne soin de lui comme il convient.

Chercher à comprendre son conjoint sans cesse plutôt qu’être compris est un objectif pour chacun dans le couple. Il y aura alors une véritable compréhension ; sinon, l'égoïsme s’érigera en système.

Si chaque conjoint fait attention à tous ces aspects, les deux se comprennent et l'harmonie s'ensuit. Finalement, c'est l’amour qui va permettre à chaque conjoint de comprendre et d’accepter réellement l’autre, comme la Bible le déclare : "L’amour est patient, il est plein de bonté ; l’amour n’est point envieux, l’amour ne se vante point, il ne s’enfle point d’orgueil, il ne fait rien de malhonnête, il ne cherche point son intérêt, il ne s’irrite point, il ne soupçonne point le mal, il ne se réjouit point de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité. Il excuse tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout" (1 Cor 13.4-7).

Une vie conjugale équilibrée

En créant l’homme et la femme, Dieu a donné des responsabilités précises à chacun dans le couple :

– Au mari, Dieu a demandé d’être chef de la femme, comme Christ est le chef de l’Eglise (Eph 5.23). De ce fait, il doit aimer sa femme sans condition ni intérêt et être prêt à se sacrifier pour elle, tout en lui assurant protection et sécurité.

Dieu a également enjoint à l’homme "d’aimer sa femme comme Christ a aimé l’Eglise" (Eph 5.25). L’amour étant la base du mariage, celui du mari envers sa femme est capital.

Appelé à honorer sa femme (1 Pi 3.7), il aura également à prendre soin d’elle en étant attentif à ses sentiments, ses émotions et ses désirs (1 Tim .5.8).

– A la femme, le Seigneur a demandé d’être une aide semblable pour son mari (Gen 2.18), c’est-à-dire une confidente, un soutien (spirituel et moral), une bonne conseillère, etc. Ne dit-on pas que "derrière un grand homme se cache une grande femme" ?

Appelée à la soumission envers son mari, en signe d’obéissance à Dieu (1 Sam 15.22-23), la femme se soumettra, non pas par esclavage ni par servitude, mais plutôt par respect de la volonté divine, car les désirs de la femme se portent vers son mari (Genèse 3.16).

Le respect de la femme envers son mari (Eph 5.33) est une réponse à l’amour, aux attentes et à la fidélité de son conjoint ; il se marque par une attention à son bien être physique et mental et par une intimité épanouie. Voilà pourquoi la Bible déclare que "celui qui trouve une femme trouve le bonheur, c’est une grâce qu’il obtient de l’Eternel" (Prov 18.22).

Ainsi chaque conjoint a son «cahier des charges» à remplir, de sorte que si l’un démissionne de ses responsabilités, il crée un déséquilibre dans le couple.

Si un homme n'assume pas ses responsabilités de direction du foyer, sa femme prendra le pouvoir et risque de réduire son mari à un rôle secondaire, source de frustration. De même, si une femme ne répond pas aux attentes de son mari, celui-ci sera davantage tenté de chercher en dehors de la maison des conseils, du soutien moral et spirituel, et l'harmonie du couple serait alors en grand danger.

Dans un couple, l’harmonie est une obligation vitale pour les deux conjoints. Chacun est tenu de s’y investir avec dévouement pour l’instaurer et la maintenir.

Un homme ou une femme qui se marie sans connaître son «cahier des charges» s’expose et expose son foyer à des difficultés. En revanche, si chaque conjoint cherche à bien remplir ses responsabilités envers son partenaire, la même harmonie pourra aussi exister avec leurs enfants, qui sont une bénédiction et un héritage de Dieu (Ps 127.3).

Source : http://www.promesses.org/
Catégorie : Vie de couple
hibiscus , bertine , aiment cet article
De la même catégorie
2 Commentaires
ritchi
Merci pour ce précieux ensignement.Que DIEU bénisse toute l'équipe de amourchretien.com!
Posté par ritchi le 14-05-2010 à 21:52:55
bertine
je fait un coucour a toute équipe amourchéretien.com que le très haut vous bénise dans tout vos afaire
Posté par bertine le 18-05-2010 à 12:54:53
Document sans titre

Connectez-vous pour utiliser ce service !
Login :
Passe :
   
Document sans titre
Envoyez des E-carte
   
requete invalide supp ip