Document sans titre
Document sans titre
  Document sans titre
Login :
Passe :
 
Retour à l'accueil Être Enseigné Être informé E-Services Forum de Discussions Espace Membre

     
Enseignements Exhortations Articles Audios Proposer une ressource  
     
  Vous êtes ici : Accueil > Être Enseigné > > Enseignements > Ce que le pardon n'est pas  
     
Document sans titre
  Document sans titre La sauvegarde de la famille de (Paul Mbunga Mpindi)
Les Rubriques
Enseignements
Des enseignements sur divers thèmes...
Exhortations
Courtes et édifiantes...
Enseignements Audio
Des sons mp3 sur le mariage et les fiançailles..
Articles
Traiter des sujets d'actualité ou des sujets divers...
Proposer une ressource
Poster vos enseignements, vos exhortations et vos articles sur le mariage et les fiançailles...

LES CATEGORIES
Affaires d' hommes ()
Affaires de femmes ()
Astuces pratiques ()
Célibat ()
Famille ()
Fiançailles ()
Jeunes ()
Mariage ()
Nuit de Noces ()
Sexualité ()
Témoignages ()
Traditions et Coutumes ()
Vie de couple ()
Document sans titre

Document sans titre
 
Catégorie :
Ce que le pardon n'est pas
Posté le 18-05-2010 | 2518 lecteurs | 2 commentaires

Il est crucial de savoir ce qu'est ou n'est pas le pardon. Il y a tellement d'erreurs ou d'ignorance propagées sur cette question que plusieurs personnes se privent de pardonner ou sont empêchées de donner le pardon parce qu'elles ne comprennent pas sa véritable nature.

* Le pardon n'est pas l'oubli.

Souvent les gens disent : "Allez, trace un trait, tourne la page, dans peu de temps tu ne t'en souviendras plus. Ce n'est pas si important. Laisse tomber.". Les professionnels de la psychothérapie savent combien on n'oublie jamais. Les blessures dites "oubliées" ont été enfouies dans l'inconscient et elles continuent de travailler les personnes. On est obligé de les faire émerger à nouveau pour être capable de les traiter. Le pardon ne veut pas dire oublier, mais notre mémoire émotionnelle va se cicatriser. On va se souvenir de l'événement et l'on n'aura plus de ressentiment intérieur. C'est un peu comme une cicatrice dans la chair. Quand on touche une cicatrice, elle ne fait plus mal. C'est ce qui arrive lorsqu'on pardonne : on ne souffre plus. Christ est ressuscité avec la marque des clous dans ses mains. Il ne souffre plus, mais son corps a été marqué à jamais.

* Le pardon n'est pas seulement un acte de la volonté.


On entend aussi souvent dire : "si tu n'es pas rancunier, tu lui pardonneras tout de suite". Les chrétiens, qui veulent bien faire, croient souvent que cela doit se passer ainsi. Ils culpabilisent quand ils ressentent encore de la colère ou culpabilisent les autres qui ne pardonnent pas instantanément. Mais le pardon n'est pas un acte héroïque de la volonté dans lequel on bride ses émotions. Il engage tout notre être, demande toutes nos facultés : cœur, intelligence, et même notre physiologie. Vouloir brûler les étapes de la gestion des émotions et de la guérison, c'est recoudre une plaie infectée. Elle finira par développer du pus. Il faut prendre le temps nécessaire pour pardonner, il ne faut pas brusquer ce qui se passe en nous. Il faut prendre le temps de guérir.

La colère est une émotion saine que Dieu nous a donnée pour être capables de défendre notre intégrité. Ce n'est pas un péché ; c'est la haine qui en est un. Ressentir sa colère fait partie d'une démarche de pardon. La plupart des gens ont peur de passer à l'acte s'ils laissent monter en eux des désirs de vengeance, c'est-à-dire de justice :" je souhaiterais que tu aies mal comme tu m'as fait mal". Mais il y a une grande distinction entre des désirs, des souhaits de justice que la colère manifeste, et passer à l'acte, c'est-à-dire se faire justice soi-même. Il faut prendre une décision dans sa vie, celle de ne pas se venger. Se venger est inutile et dévastateur mais nos goûts de justice, il faut les accueillir intérieurement. Sinon la guérison est impossible. Tant que votre pardon n'arrive pas à une sorte de paix intérieure, de paix émotionnelle, le pardon n'est pas complet. Dans le pardon intégral, il y a un élément de guérison.

* Le pardon ne signifie pas excuser.

Excuser, cela veut dire qu'on ne tient pas l'offenseur pour responsable de ses actes. Quelqu'un qui nous fait mal involontairement, sans le savoir, n'a pas à nous demander pardon, mais doit nous présenter ses excuses. Mais s'il nous blesse volontairement, il a voulu nous faire mal. Il n'est pas question de l'excuser. On a tendance à excuser l'offenseur en lui trouvant des circonstances atténuantes. On explique son geste ou ses paroles par la connaissance de sa vie. Mais une faute n'est pas excusable, quand bien même on peut l'expliquer. Une faute nécessite le pardon. Dieu se présente à Moïse comme celui qui est miséricordieux, celui qui pardonne, mais qui ne tient pas le coupable pour innocent (Exode ch. 34 v. 5-7).

* Le pardon n'est pas synonyme de réconciliation.

Encore une fausse idée ! S'il y a nécessité du pardon, c'est qu'il y a faute, c'est-à-dire rupture de la relation. Or qu'est-ce qui établit et maintient une relation ? La confiance mutuelle. Si la confiance est trahie, elle ne peut revenir par simple décision de la volonté. La confiance se gagne, se mérite, se construit, en l'occurrence doit se reconstruire. Deux amis qui se blessent sévèrement ne peuvent pas décider que tout va continuer comme avant, d'un claquement de doigt. Réconciliation et pardon ne sont pas identiques. La réconciliation est une suite du pardon, à souhaiter, mais ce n'est pas systématique. À la suite d'une blessure, il faut décider : est-ce que je continue cette relation ? Est-ce que je peux l'approfondir ? Sinon, elle s'arrêtera, tout simplement.

"S'il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes", nous dit l'apôtre Paul (Epître aux Romains ch. 12 v. 18). La paix, c'est ne pas se venger (activement ou passivement, cf. Ier article), mais ce n'est pas forcément une amitié. Les hommes souhaitent la paix sur la terre entre les peuples. On entend parler de réconciliation, mais personne ne parle de pardon. Si jamais quelqu'un de courageux ose mentionner le pardon, il en est beaucoup qui l'en empêchent, disant : "tais-toi, ne réveille pas le passé !". Mais les hommes ne parviendront jamais à la réconciliation tant qu'ils ne passeront pas par le pardon et la reconnaissance des souffrances qu'ils se sont infligés les uns aux autres. Il faut que la vérité soit dite. On ne peut pas taire la vérité et vouloir se réconcilier. La réconciliation implique le pardon qui implique la vérité parlée.

* Le pardon ne s'impose pas.


Le pardon est un acte d'amour : "par don". La personne qui pardonne doit demeurer libre de son choix. Obliger quelqu'un à nous pardonner, c'est lui dire : "je veux que tu m'aimes malgré les vacheries que je t'ai faites.". On peut le souhaiter. On ne peut contraindre l'autre à le faire. Sinon ce n'est plus un pardon. On peut commander à quelqu'un des gestes extérieurs, mais on ne peut pas commander l'attitude intérieure. On peut juste l'inspirer par son exemple, on peut la demander (je te demande pardon), mais on ne peut pas l'exiger. Quand le Christ nous demande de nous pardonner, c'est une invitation. C'est comme s'il disait : "Si tu veux être mon disciple, si tu veux être le fils ou la fille du Père, voici comment mon Père fait, voici ses mœurs.". Il nous invite à l'imiter, par amour. "Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés " veut dire : "Apprends-nous à pardonner comme toi, tu pardonnes". 95% des chrétiens qui récitent le Notre Père ont l'impression que s'ils pardonnent, Dieu va leur pardonner, alors que c'est l'inverse. C'est plutôt : "Pardonne-nous afin que nous qui sommes en train de pardonner, nous en ayons la force". L'amour de Dieu est premier. Celui qui a connu le pardon de Dieu pour lui, sait pardonner aux autres.

* Le pardon n'est pas une démission de ses droits.

Le pardon ne vient pas éliminer la justice. Un voleur pardonné n'est pas dispensé de rendre son bien à autrui. Le pardon n'enlève pas non plus les conséquences d'un acte ou d'une parole malheureuse. Pardonner un meurtrier ne ramène pas à la vie la victime. Le pardon n'est pas un acte de justice. C'est une démarche d'amour pour la réhabilitation de l'offenseur, de son être. C'est le dissocier du mal qui l'habite et qui l'a conduit à mal agir, et ne pas le condamner avec. À la croix, Dieu a condamné le péché qui nous habite. Il a rendu justice. Mais il ne nous a pas condamnés avec.

* Le pardon ne change pas l'autre.

Quand on pardonne, quelque chose d'extraordinaire se passe, qui fait qu'éventuellement l'offenseur peut prendre conscience de sa conduite et changer de comportement et d'attitude intérieure. Mais on n'a pas de pouvoir sur l'autre. On a le pouvoir sur nous, le pouvoir de nous guérir et celui de nous libérer, d'avoir la paix et le pouvoir de prier pour l'autre personne. Mais il ne faut pas pardonner en pensant que c'est ce qui va faire changer l'autre.

Source : http://www.atoi2voir.com
Catégorie :
hibiscus , tendresse , sémak15 , patoutou , aiment cet article
De la même catégorie
2 Commentaires
sémak15
j'ai un ami qui m'offense. Avant tout il est normal que je l'appelle et lui faire signaler sa faute.
Mais ce faisant que faut-il faire lorsque ce dernier se révolte et ne reconnait pas sa faute?
Posté par sémak15 le 25-06-2010 à 11:59:04
sémak15
N'est-ce-pas qu'il est écrit que:
SI nous confessons nos péchés il est fidel et juste de nous pardonner de toutes nos iniquités...
Veut-il dire qu'on n'en aura pas pour notre compte; de nos désobéissances?
Merci de me répondre
Posté par sémak15 le 25-06-2010 à 12:05:52
Document sans titre

Connectez-vous pour utiliser ce service !
Login :
Passe :
   
Document sans titre
IDÉES MARIAGE
   
63 connectés actuellement
Document sans titre
Séminaire ITONDA V2.0 - Veux-tu te marier? Comment te prépare-tu?

Aléatoires
Le mariage : Savoir plus!
Enseignements
La non consommation de l'union conjugale
Articles
Comment vous comportez-vous vis-à-vis de vos enfants ?
Enseignements
Comprendre |La famille récomposée | avec le couple Béguelin
Enseignements
Amour à distance : 12 conseils pour que ça marche !
Articles
Forum de Discussions
BONJOUR
0 réponses
BONJOUR
0 réponses
BONJOUR
0 réponses
Mots Clés
Document sans titre   Adultère    Volonté de Dieu    Robes de mariée    Cartes de Voeux    masturbation    Impudicité    contraception    Préservatif    Mariage    Homosexualité 

 

Document sans titre
Portail AMOUR CHRETIEN • Le Portail Chrétien Spécialement dédié au Mariage !
contact@amourchretien.com www.amourchretien.com
© AMOUR CHRETIEN 2009 • Tous droits réservés • Design ChristDoWeb
Nycodem.net
ChristDoWeb.Com