Vous pensez mariage, comment faire le bon choix?
Posté le 26-03-2010 | 8130 lecteurs | Enseignements

VOUS PENSEZ MARIAGE COMMENT FAIRE LE BON CHOIX,
Quelques indicatifs à observer pour savoir si nous sommes dans la volonté de Dieu.

Dans Romains 12 : 1-2, la Bible donne trois niveaux de la volonté de Dieu : ce qui est bon, agréable et parfait.
Dans la vie comme dans le mariage, il est important d’observer ces niveaux de la volonté de Dieu. Jésus étant déjà dans la volonté bonne dit en parlant du second niveau dans Jean 8 : 29 « …je fais toujours ce qui lui est agréable ». Sa mort à la croix, sa résurrection et lorsqu’il a traversé le tabernacle céleste lui ont permis d’entrer dans la volonté parfaite de Dieu Heb9 :11-12.
Aussi dans le choix de son conjoint nous devons chercher à atteindre ces différents niveaux de la volonté de Dieu.
I) La volonté bonne de Dieu nécessite deux conditions :

 Se marier dans le royaume de Dieu (2Cor 6 : 14-16) ; (Gen24 : 2-4) ; (Gen28 : 1-2) ; (Gen28 :6-9). Votre conjoint doit être une personne qui partage votre foi, qui a fait de Jésus Christ son Seigneur et son Sauveur personnel (Jn1 : 12) ; (Act4 : 11-12).
 Marcher dans la sanctification : c’est s’abstenir de tout péché de la chair (la fornication, la masturbation, la bestialité…) 1Cor6 :18 ; 1The4 :3-5 ; 1Pier1 :15-16.

Comprendre à travers la pratique de la sanctification l’accès au temple de Jérusalem. Ce dernier comprenait trois parties : le parvis extérieur ; le lieu saint et le lieu très saint, encore appelé le saint des saints où l’on expérimente l’extase, la plénitude et la gloire de Dieu. L’accès du lieu très saint n’était réservé qu’au sacrificateur, lui seul pouvait le franchir, Heb10 : 1. Et ce lieu n’était séparé du lieu saint que par un voile.
Selon 1Cor 6 : 19, le corps de l’homme est le temple du saint esprit. Dieu a donc crée le corps de la femme avec un parvis extérieur, un lieu saint et un lieu très saint. Et le voile qui est représenté ici par l’hymen, ne peux être déchiré que par son sacrificateur, c’est-à-dire celui qui est sous alliance avec elle. Dans (Heb9 : 11-12) et (Heb10 : 10-12), il faut savoir qu’il est écrit que ; Christ a traversé le tabernacle plus grand et parfait qui n’est pas construit de main d’homme…, et il est entré une seul fois dans le lieu très saint, non pas avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang… Luc 21 : 33 (est la réponse pour ceux qui diront que cette parole est dépassée).
Il faut savoir que tout ce que Dieu a crée est bon, parfait à condition que cela soit utilisé en conformité avec sa parole. Les rapports sexuels constituent une union entre deux personnes qui se donnent l’un à l’autre physiquement, émotionnellement et spirituellement. Ce qu’il convient de savoir c’est qu’il ne suffit pas seulement de s’aimer, mais aussi, de s’assurer que notre union est en accord avec l’unique manuel, l’unique guide d’application que Dieu nous a donné : la Bible.
Si vous avez déjà outre passé cela, la Bible dit : Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; et voici toutes choses sont devenues nouvelles, 2Cor5 :17. Il vous revient d’accepter Jésus Christ comme Seigneur et Sauveur et décider de vivre désormais dans la sanctification et tout votre passé sera effacé. Et en Lui, vous redeviendrez vierge, sans tâche, ni ride. Décider aujourd’hui et il en sera ainsi. Et je crois que ce processus de transformation se produit en vous de même que vous continuez de lire ce message.

II) la volonté agréable de Dieu, comment y accéder ?
La Bible dit dans Heb11 : 6 « Or sans la foi, il est impossible de Lui être agréable ». Nous avons donc à marcher dans la foi et mettre notre entière confiance en Dieu. Nous avons parlé tantôt de la volonté bonne de Dieu. Nous devons comprendre que pour la réussite dans la vie ou dans le mariage ; la volonté bonne ne suffit pas. Il faut faire ce qui plaît à Dieu. Dans le cadre du mariage, il est commun de rencontrer beaucoup d’enfants de Dieu qui remplissent la première condition, c’est-à-dire être né de nouveau et vivre dans la sanctification. Il faut donc franchir un autre palier. La question est donc de savoir, comment faire pour choisir entre plusieurs qui respectent la première condition, la personne avec laquelle l’on veut construire sa vie et être épanoui ? La clé se trouve dans Gen2 : 15 « l’Eternel dit : il n’est pas bon que l’homme soit seul, je lui ferai une aide semblable à lui ». Il faut chercher à comprendre le sens de l’expression « une aide semble ».
« La Bible version semeur 2000 parle d’une aide qui soit son vis-à-vis » ;
« La version Darby de 1885, parle d’une aide qui lui corresponde » ;
« La version anglaise amplify Bible parle d’une aide compatible, adapter, en harmonie avec lui ».
Eve dans le jardin d’Eden était donc la personne qui était en phase avec Adam, parfaitement compatible, qui lui soit adapté pas seulement par ce qu’elle était la seule.
L’homme étant un être tridimensionnel (1The5 :23), il convient qu’il soit en harmonie avec son conjoint dans ces trois dimensions, esprit, âme et corps.
Selon 1Cor6 : 16, celui qui s’attache à la prostituée forme avec elle un seul corps. De même devenir un seul corps avec son conjoint ne suffit pas, mais il faut arriver à être une seule âme et un seul esprit avec lui, et c’est là le mariage qui fait plaisir à Dieu. Ce qui veut dire que nous devons rechercher l’harmonie avec notre conjoint dans les trois dimensions de l’homme.

Harmonie spirituelle, ou amour « agapê », ou amour de Dieu : signifie que les conjoints partagent la même foi et son au même niveau de maturité spirituel 1Cor2 :14, « l’homme charnel ne peut comprendre les choses de l’esprit ». Celui qui est immature parmi les conjoints trouvera que l’autre en fait un peu trop dans les domaines tels que la prière, la dîme et les offrandes, le temps passé au service du Seigneur... Il faut donc du temps pour qu’un nouveau croyant soit en phase avec un ancien. Pour que ce soit le bon vis-à-vis, il faut aimer la vie spirituelle de son conjoint, adhérer à ses valeurs, car ce sont elles qui déterminent ce qui vous rapprochent ou ce qui vous éloignent. Pour mesurer votre degré d’harmonie spirituel vous devez vous poser cette question, comment vous et votre conjoint percevez les valeurs telles que : la sainteté, le travail, l’argent, le respect des autorités…le but n’est pas de choisir la personne parfaite mais de savoir à quel niveau l’on se trouve. Afin de ne pas commettre l’erreur de choisir quelqu’un qui ne serait pas en harmonie avec vous. Vous pouvez toutefois vous mariez même si vous n’êtes pas spirituellement en phase mais vous vous exposé à des tensions de tout genre dans votre foyers.

Harmonie émotionnelle ou fusion émotionnelle ; c’est quand vous recentrez une réelle complémentarité avec votre conjoint, vous devez être naturellement ami. Au préalable, il faut que les deux conjoints soient guérit de leurs blessures du passé, au quel cas, si c’est l’un des conjoints qui est guérit, il jouera le rôle d’infirmier dans leur relation. La fusion émotionnelle suppose également que vous vous aimez de l’amour « fileo » c’est-à-dire que vos âmes se sont attachées l’une à l’autre.
Il est facile de savoir si le Saint Esprit a déjà guérit votre conjoint de ses blessures émotionnelles du passé, il s’agit de voir s’il est toujours manipulateur, coléreux, frustré, complexé, dépressif, non enseignable, rebelle…

Harmonie physique, implique que vous vous aimez d’un amour « hêrôs » (mot grec), cela veut dire que quand vous regardez au physique de votre conjoint vous êtes aise et naturellement enthousiasme. Vous n’aurez pas besoin d’exhortation pour le prendre dans vos bras. Et le deuxième niveau d’harmonie physique qu’il faut atteindre après le mariage, c’est la complicité sexuelle. Cette notion surpasse le simple fait d’avoir des rapports sexuels, mais les conjoints doivent atteindre une synergie ou les deux partenaires sont pleinement satisfaits.
Il faut donc qu’il ait harmonie dans les trois sphères pour que ça fonctionne dans le mariage. Si vous êtes tous les deux en Christ, votre prière régulière et sincère amènera le Seigneur à mettre à nu toutes ces incompatibilités. Lorsqu’il vous révélera ces incompatibilités, cela ne veut pas dire que vous n’avez pas trouvé la bonne personne. Cela veut tout simplement dire qu’il faut en parler et si possible parvenir à une position.

Voici à cet effet, quelques questions complémentaires qui vous permettront de mesurer votre degré de compatibilité.
1) Quelle attitude a-t-il vis-à-vis de ses parents ? Eph6 : 2-3 ; Prov20 : 20 ; Heb20 : 12
2) Quel rapport entretien t-il avec les autorités que Dieu a établit ? Mc5 : 3-4 ; Rom13 : 2
3) Quelle attitude a-t-il vis-à-vis de l’argent ? Luc6 : 38 ; 1Tim5 : 8
4) Votre conjoint fait il preuve de miséricorde envers les autres ? Matt18 :21-35

Apprenez à célébrer vos différences. Les points qui vous différencient de l’âme sœur peuvent être une source de bénédiction pour vous, si vous savez en saisir la valeur ; ou au contraire à l’origine de conflit si vous avez du mal à les accepter, Cant2 : 15.
Même si vous êtes parfaitement en phase avec votre conjoint dans les domaines spirituels, émotionnels et physiques, il n’empêche que vous devez reconnaître et accepter vos différences. L’homme et la femme sont appelés à se complémenter plutôt qu’à ce compléter. Si vous dites que le mariage c’est l’union de 50% de l’homme et 50% de la femme font 100%, cela voudrait dire que la créature de Dieu n’est pas parfaite, or la Bible dit que toutes les œuvres de Dieu sont parfaites, l’Homme y compris (Gen1 : 31 ; Deut32 : 4 ; Ps8 : 4-7 ; et Ps139 : 14). Le mariage est donc l’union de 100% + 100% = 100%, voilà pourquoi la Bible parle de mystère Eph5 : 31-33. Etre complet ne veut cependant par dire qu’on n’a pas besoin de complément, pour accomplir le mandat divin, il y’avait des choses que Adam pouvait faire et non Eve (vice-versa). Lorsque nous ne comprenons pas l’autre, nous le trouvons anormal et nous voulons le changer selon notre vision des choses. Il est important de comprendre que nous vivons sous le même ciel mais pas dans le même univers, nos besoins, notre personnalité et nos expériences sont différents. C’est donc à nous d’apprendre à célébrer ses différences afin qu’ils soient une source de bénédiction pour nous.

1) Différence d’univers

L’univers masculin est non verbal, il utilise la parole pour transmettre des faits quantifiables, vérifiables, précis et concis, c’est pourquoi leur conversation son souvent brève. Un homme qui parle beaucoup trop n’est certainement pas normal, il peut cacher des malaises ou des traumatismes. Son univers est celui de la performance et de l’affirmation de soi. Il est captivé par ce qu’il voit par contre la femme c’est ce qu’elle entend qui attire son attention.

L’univers féminin est quant à lui très verbal : elle utilise le langage pour nouer, entretenir, renforcer les liens, ce n’est pas ce qu’elle dit qui importe, c’est le fait de communiquer. C’est simplement un besoin vital pour elle de parler. Une femme qui ne parle pas, cache peut être un traumatisme ou un malaise.

2) Besoins

Le premier besoin d’un homme c’est d’être respecter par sa femme. Une femme pour plaire à son mari pourrait organiser un de ces programmes raffinés, avec diner aux chandelles. Certes, il va l’apprécier et se réjouir de cette soirée, mais cela ne comble pas son besoin premier qui est de se sentir respecter par sa femme. La femme dans son univers, si on lui faisait une telle proposition va l’apprécier car un tel programme répond à ses besoins. Eph5 : 22 « Femme soyez soumise à vos maris, comme au Seigneur ».
Monsieur, il faut plus que de la révérence et du respect pour remplir la coupe émotionnelle de votre femme, car elle étant en quête d’amour. Eph5 : 25 « Maris, aimez vous femme, comme Christ a aimé l’Eglise, et s’est livré lui-même pour elle ». Ignoré cela vous exposera à des crises conjugales fréquentes car chacun ne reçoit pas de l’autre ce qu’il a besoin pour son fonctionnement. Dieu peut répondre à vos prières en vous envoyant le bon partenaire, cependant c’est à vous de connaître, de comprendre et de répondre aux besoins de la personne qu’il vous à envoyer, Il ne le fera pas à votre place, ceci est tant pour votre conjoint que pour vos enfants.

3) Différence de personnalité

Il existe quatre de personnalité types qui dominent en psychologie (cela n’est pas écrit dans la Bible, du moins si quelqu’un le trouve, qu’il m’instruise afin que j’en sois aussi enrichit, QDVB !!!) : le flegmatique ; le sanguin ; le colérique ; le mélancolique. Ce sont des différences qu’il faut apprendre à connaître et faire en sorte qu’il se transforme en atouts pour vous. Quand nous venons à Christ, ce n’est pas notre personnalité qu’il cherche à transformer, mais notre caractère afin que celui-ci reflète le caractère de Christ. Une personne intravertie avant sa conversion le restera, de même qu’une personne extravertie. Chacun des conjoints doit faire l’effort de quitter sa position extrême pour un meilleur équilibre du foyer.

4) Différence de croyance et de valeur

Amos3 : 3 « Deux personnes marchent-ils ensemble sans en être convenues au préalable. », vous devez régler les différences concernant la gestion des finances, des projets, de ce que vous voulez pour votre progéniture, de l’importance que vous accordez au respect, au travail et bien d’autres choses.

5) Différence d’expérience

Les expériences ont tendance à façonner notre vision des choses à telle enseigne que souvent nous pensons à tort ou à travers avoir la bonne ou la meilleure vision de la situation. C’est dans votre capacité à trouver mutuellement des techniques de résolution des difficultés qui se présenteront à vous qui permettra de consolider davantage votre couple.
A cet effet, voici trois questions pour vous : Que faire si la femme est plus âgée que l’Homme ? Quel devrait être l’écart d’âge idéal entre l’homme et la femme ? Et enfin, comment faire pour choisir l’Eglise si les deux conjoints sont dans deux communautés différentes ?

En plus de tout ce qui précède voici encore six principes complémentaires qui permettront de comprendre votre conjoint. Le but est de vous transmettre quelques connaissances fondamentales qui permettront d’être bien préparé dans le choix de votre partenaire.

a) Le monde de la femme est un monde relationnel. Elle est épanouie quand elle sait que le cœur de son mari lui est dévoué, et qu’il lui fait confiance. Elle a besoin d’être aimé pour être épanoui, la femme aime naturellement voila pourquoi Dieu demande à l’homme d’aimer sa femme, Eph5 : 25 ; Gen3 : 16. L’amour est le carburant qui fait rayonner une femme vertueuse. Il est plus facile pour elle de vivre momentanément sans grandes ressources matérielles que sans ressources affectives.

b) Le monde de l’homme est un monde fonctionnel. Il tire sa satisfaction de ce qu’il fait : le travail par exemple. Son monde est orienté vers la performance et l’affirmation de soi. Il se nourrit de respect. Il est satisfait lorsqu’il arrive à subvenir aux besoins de sa famille, quand il se fixe des objectifs et qu’il les atteint. Il aime être perçu comme un héros par sa famille, et aime naturellement résoudre les problèmes par ce que tout simplement son monde est celui de la performance Gen2 : 15.

c) Monsieur, les trois premiers besoins d’une femme sont : l’amour ; la conversation et la sécurité. C’est ce dont elle a besoin pour fonctionner. Puisqu’elle aime naturellement, elle a besoin de se sentir aimé Eph5 : 25, d’être écouté, de parler.

d) Madame, les trois premiers besoins d’un homme sont : le respect ; le sexe et la récréation. La meilleure manière pour une femme de perdre un homme est de le rabaisser constamment. Elle pourrait le couvrir d’amour, mais ce n’est pas son besoin premier (Esth1 :10-20). Le rabaisser détruit son égo et il s’enfuit dès qu’il trouve une autre femme qui le respecte. Il faut donc adopter le comportement de certaine femme vertueuse dont la Bible fait cas dans, 1Pierre 3 : 5-6 ; 1Sam25 : 32-33.

e) Madame, évitez de parler à un homme comme s’il était un enfant. L’homme n’ait pas supérieur à vous, mais son monde est simplement celui de la performance et de l’affirmation de soi. Une femme qui sait parler à un homme trouvera facilement le chemin de son cœur, 1Sam25 : 32-33.

f) Il n’y a rien de pire pour un homme qu’une femme querelleuse. Prov21 : 9 ; Prov21 : 19 ; Prov25 : 24. Ce que vous respectez se rapproche de vous et ce que vous ne respectez pas s’éloigne de vous. Sachez utiliser cette puissance que Dieu a placé en vous naturellement : la capacité d’aimé.
Monsieur, l’humilité sera un atout dans l’approche du conjoint même si tous les indicateurs disent que vous êtes le meilleur prétendant, elle pourrait vous dire non juste pour vous testez. Etre un homme spirituel, n’enlèvent rien au fait que nous soyons des êtres sociables. A cet effet, femme rehaussé votre beauté par votre habillement, prenez soin de vous et ne portez pas des habits juste pour vous couvrir, n’enfouissez pas vos qualités et votre beauté dans un excès de zèle pour la spiritualité (Esth5 :1-2). Soyez des hommes accomplis en tout ce qui concerne l’œuvre du Seigneur.

Au reste, recherché la sagesse de Dieu, comprenez là, afin que vous soyez accompli (Prov24 : 3-5, Prov9 :10). Prier longtemps avant votre mariage afin que Dieu vous conduise vers la personne qui vous convient.
« Au reste que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l’objet de vos pensées ».

Pour finir la Bible dit : vous êtes heureux si vous savez ces choses, pour vu que vous les pratiquez, Dieu nous nous bénisse et nous garde tous, Amen !!!

Source : http://djarleyci.web.officelive.com/Edifications.aspx
Auteur : Yvan Castanou
Catégorie : 20
Posté par : Djarley